11 février 2016

L'herbe bleue.

« Tous les gosses stupides qui se figurent qu'ils peuvent simplement s'amuser à y goûter n'existent en réalité que d'une prise à une autre. Quand on a commencé, il n'y a plus de vie possible sans drogue, mais c'est une existence dégueulasse d'esclave. »

Auteur : Anonyme.
Éditions : Presses Pocket.
Genre : Témoignage.
Année de sortie 1971.
Nombre de pages : 251.

Synopsis : « "L'herbe bleue" est le journal intime d'une jeune droguée de quinze ans. Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n'apporte aucune solution à ce problème. C'est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l'univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons. Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit. »


Mon avis :
J'ai acheté ce livre lors d'une brocante, et je crois bien posséder une version qui a été achetée aux alentours des années 1970 car le livre est dans un état incroyable. Moi j'adore ça, j'ai l'impression qu'il possède une âme lorsque j'observe ses pages jaunies au point d'en être devenues sombres, son odeur de vieux manuscrit, son toucher particulier. Je l'ai lu dans le cadre de mon challenge petites lectures qui m'a permis d'enfin découvrir ce témoignage dont tout le monde parle.

Alice écrit un journal intime, et on va y suivre ses années adolescentes, de son bonheur à sa totale destruction causée par la drogue, avec évidemment la plus grande intrigue de cette histoire : va-t-elle s'en sortir ? Ce livre a été publié anonymement, et passait donc pour un témoignage dans ses premières années d'existence. Finalement, une psychologue a annoncé que c'était elle qui l'avait rédigé, mais qu'elle s'était inspiré du journal d'une de ses patientes ainsi que des témoignages de nombreuses autres jeunes. Alice a 15 ans, donc son journal manque évidemment de poésie et le style peut sembler très enfantin, mais c'est ce qui rend le récit d'autant plus poignant. Toute cette naïveté, toutes ces faiblesses qui, au lieu de se développer dans le bon sens, vont détruire une enfant. Alice, je m'y suis attachée bien que je n'ai pas trop accroché au style, mais elle, elle est humaine, alors évidemment je ne souhaitais qu'une chose, c'était qu'elle s'en sorte.

Le fait que cela soit rédigé en tant que journal intime rend l'histoire très réaliste, très crue, Alice ne mâche pas ses mots, elle y va directement, quitte à en choquer certains. Mais c'est évident que ce livre choque, car la drogue ne devrait pas être banalisée. Ce roman a beau dater d'il y a 45 ans, il est toujours d'actualité, car la drogue est un sujet qui touche encore (même si les situations du livre sont loin d'être banales à mes yeux car je n'ai jamais croisé de collégien qui cherche à se procurer de la drogue dure sans discrétion, mais ça doit être selon l'endroit où l'on vit). En tout cas, j'ai bien apprécié cette histoire qui ne nous cache rien mais qui nous autorise tout de même l'espoir. Ce roman, s'il ne possédait pas une sorte de morale, serait presque nocif car les détails donnés par Alice sur les effets que la drogue lui procure donnent presque envie, en fait. Ce bonheur total lorsqu'elle avale une pastille. Mais évidemment, il ne faut pas lire ce livre avec l'envie, mais avec le dégoût de cette substance criminelle. On ne cesse de vivre des rebondissements mais on s'accroche, on y croit. J'ai aimé ce côté positif de l'histoire malgré toute l'horreur, ainsi que la hargne d'Alice. Mais on ne peut que constater, en lisant ce livre, que la drogue nous détruit dès la première prise, même si les gens qui en consomment assurent que non, il faut se renseigner de manière approfondie pour comprendre les dégâts causés.

La plume de l'auteur est donc la plume d'Alice. C'est, je pense, le petit bémol : le style fait très puéril, voir trop pour une fille de 15 ans tout de même et j'imagine que ça pourrait en déranger plus d'un à la lecture, donc je préfère prévenir. Mais ça rend aussi ce livre authentique, vrai, un livre qui s'ancre dans la réalité de la vie. Et chacun écrit à sa manière selon son âge, il faut aussi voir ce détail. Ce style ne m'a pas empêchée d'être touchée, retournée, choquée par certaines situations, et donc de ressentir une belle palette d'émotions.

Ce livre, c'est un journal intime. Seul le style peut déranger réellement le lecteur. Bien évidemment, les événements aussi risquent de vous choquer, mais je trouve tout de même que ça vaut le coup. Il faut savoir ce que c'est ainsi que les dommages que ça peut causer. Il faut comprendre que ça n'arrive pas qu'aux autres, et que parfois une seule prise suffit à briser des vies. C'était un roman terriblement touchant et vrai malgré le fait qu'il soit loin de la perfection. Je le recommande beaucoup si le sujet vous intéresse car je pense qu'il est traité, non pas avec brio, mais avec authenticité.

Un témoignage touchant.

12 commentaires:

  1. J'avais lu ce livre pendant mes années lycées et il m'avait beaucoup marqué. Au fil des pages on s'attache au personnage et on prend encore plus conscience du mal être des drogués, mais aussi que ce monde est horrible et qu'il faut s'en éloigner. De plus, l'écriture rend ça encore plus réel...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai du lire ce livre à l'école en secondaire, et il m'a beaucoup marquée aussi... Je pense que je l'avais lu en une journée ou peut-être deux tant j'avais été absorbée par cette histoire qui pourtant reste assez horrible... Il faudrait que je le relise tiens... Et au fait, si tu as aimé ce genre de lecture, est-ce que tu connais "Moi, Christiane F. 13 ans, droguée ,prostituée" ? C'est aussi le récit d'une jeune droguée... J'ai beaucoup aimé également.

    Bisous ma belle :-) <3

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu ce livre il y a vraiment très longtemps. Comme tu l'écris, c'est un témoignage touchant écrit avec authenticité. Sur le même thème, j'ai lu "Junk" de Melvin Burgess, j'avais aussi beaucoup aimé.

    Très belle chronique :)

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais oublié ce bouquin, je l'avais trouvé dans la bibliothèque de ma mère et ce devait être la première édition. Très touchant, merci pour le souvenir :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh la la, un livre lu il y a longtemps lorsque j'étais ado.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Audrey, j'ai lu ce livre l'année dernière et pour tous te dire je n'ai pas eu le courage de le finir. Pas parce qu'il ne me plaisais pas mais je pensais être trop sensible pour lire ceci... Bisous ma belle :)

    RépondreSupprimer
  7. Salut Audrey, suite à ta chronique je pense me pencher sur ce livre qui m'a l'air assez intéressant et "instructif"
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Audrey ! Si d'autres livres dans le même thème t'intéressent il y a "Moi, Christiane F., droguée, prostituée..." qui est encore plus touchant que celui-ci, et il y a aussi 'Retour à Brooklyn' d'Hubert Selby Jr. qui est à la fois affreux, mais génial (le livre a été adapté en un film qui se nomme 'requiem for a dream' et je pense que tout le monde devrait le regarder une fois dans sa vie...)
    Bisous ! :)

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Audrey ! Si d'autres livres dans le même thème t'intéressent il y a "Moi, Christiane F., droguée, prostituée..." qui est encore plus touchant que celui-ci, et il y a aussi 'Retour à Brooklyn' d'Hubert Selby Jr. qui est à la fois affreux, mais génial (le livre a été adapté en un film qui se nomme 'requiem for a dream' et je pense que tout le monde devrait le regarder une fois dans sa vie...)
    Bisous ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Hello, j'ai lu ce livre il y a longtemps, ça doit faire 10 ou 15 ans, je ne sais plus et ça ne me rajeunit pas LOL Mais je m'en souviens encore, je trouve que c'est un livre marquant qui est effectivement toujours d'actualité. J'avais été pas mal remuée et touchée par ce livre, le thème est hyper intéressant. Je partage ton point de vue sur le style également, c'est moyen, ce n'est pas transcendant, mais l'histoire a su m'intéresser :) Bisous à toi !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai lu ce livre il y a plusieurs années. Il m'a marqué, l'histoire est touchante et c'est un thème qui mérite d'être partagé. Pleins de bisous :)

    RépondreSupprimer
  12. Ce roman a une valeur sentimentale pour moi alors que je ne l'ai encore jamais lu. En réalité, j'avais peur que son histoire ancrée dans les années 70 soit trop désuète mais tu m'as finalement donné envie de le lire :-)

    RépondreSupprimer