Mes dernières chroniques :

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

samedi 22 novembre 2014

Je m'appelle Lumikki - Salla Simukka.

« Il était une fois une nuit qui ne finissait jamais. »

Auteur : Salla Simukka.
Éditions : Hachette.
Genre : Thriller.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 278.

Synopsis : « Il était une fois une fille qui a dû apprendre la peur. Lumikki Andersson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, loin de ses parents et de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, elle découvre, dans la chambre noire de l’école, des dizaines de billets. Et une odeur. Une odeur de vieux sang. Malgré elle, Lumikki sort de son réconfortant univers réglé au cordeau pour remonter la piste, percer les mystères de cet argent sale. Face à elle, des flics corrompus, et un dangereux baron de la drogue. Lumikki aura beau tenter de fuir, elle n’a nulle part où se cacher. Or, rien n’est aussi rouge que le sang sur la neige... »

Merci Matéïa et les éditions Hachette pour ce partenariat !

Mon avis :
Un roman que j'ai demandé aux éditions Hachette car il avait l'air sympa. Et plus la date de réception approchait, plus j'étais impatiente et surprise de cette hâte que j'avais de pouvoir le lire. Aussitôt reçu, aussitôt commencé. J'ai mis une semaine à le lire à cause des cours, mais j'ai quand même apprécié ma lecture. Je ne m'attendais pas à ça, alors même si c'est loin du coup de cœur, ça reste une agréable surprise.

Lumikki est une fille assez normale, quand on commence le livre, et on n'a aucun mal à s'identifier à ce personnage (bien qu'elle possède un caractère bien à elle). Elle se retrouve embarquée dans une affaire d'argent, de meurtre, de sang, et dès ce moment elle sait que sa vie ne sera plus comme avant. Elle est curieuse, évidemment, et très courageuse, ce que j'ai beaucoup admiré durant toute l'histoire car cela paraissait vraiment naturel, on ne pensait pas à un courage exagéré. Les rencontres qu'elle va faire, notamment Elisa et ses amis, vont lui apporter de bonnes – et de mauvaises – choses mais, en soi, tout cela la fera changer et évoluer. Elisa est la fille riche, parfaite, bien maquillée bien coiffée qui fait sans cesse attention à elle. Les opposés s'attirent et finalement on se rend compte que qui se ressemble s'assemble...

L'histoire nous prend vraiment dans ses filets du début à la fin. On part d'une intrigue mystérieuse qu'on a du mal à comprendre, puis les pièces du puzzle s'assemble pour nous faire entrer dans une véritable enquête dont on ne veut pas ressortir. Je peux dire que le récit m'a passionnée car j'avais souvent hâte de découvrir ce qui se passerait après. Voir à quel point une petite bêtise peut avoir de grandes conséquences. Mais le petit défaut c'est certains chapitres sur d'autres personnages un peu trop descriptifs qui avaient malheureusement tendance à m'ennuyer – heureusement ils n'étaient pas nombreux, je vous rassure.

L'auteur a une plume et des idées vraiment intéressantes. Tout était très bien trouvé dans l'enchaînement des événements, et la dose de suspens était toujours là quelque part, l'adrénaline et la peur pour l'héroïne, la tristesse parfois... les émotions des personnages étaient vraiment communicatives et c'était impossible de s'arrêter au milieu d'une scène trop importante. Ce qui prouve que l'auteur a un style agréable, et j'ai été surprise par ce thriller qui mêlait peur et enquête sans que cela soit trop difficile à comprendre, mais avec quelques éléments complexes tout de même.

Ce roman a donc été une agréable surprise pour moi, l'histoire m'a rapidement passionnée et l'ennui a rarement été au rendez-vous : je vous conseille donc vivement ce thriller qui ne fait pas trop peur malgré quelques scènes sanglantes et qui saura vous emporter dans cette enquête du début à la fin. J'ignore si je lirai le tome 2, mais je peux vous dire que ce roman est vraiment sympa et je pense que vous l'aimerez forcément, surtout si vous avez soif d'action.

Une agréable surprise.

mardi 18 novembre 2014

L'enfant Océan - Jean-Claude Mourlevat.

« À ce moment-là, j'ai su qu'on s'en sortirait. »

Auteur : Jean-Claude Mourlevat.
Éditions : Pocket Jeunesse.
Genre : Jeunesse, Drame.
Année de sortie : 1999.
Nombre de pages : 152.


Synopsis : « Une nuit, Yann réveille ses six frères aînés, tous jumeaux. Il faut fuir : leur père a menacé de les tuer. Irrésistiblement attirés par l'Océan, les sept enfants marchent vers l'Ouest. De l'assistante sociale au routier qui les prend en stop, du gendarme alerté de leur disparition à la boulangère qui leur offre du pain, chacun nous raconte à sa façon un peu de leur incroyable équipée. »


Mon avis :
C'est le livre mystère du 13 du mois de novembre, que j'ai fini avec justesse (et un mini retard je l'avoue, mais bon). J'étais pas plus tentée que ça au début, puis je me suis dit qu'il fallait que je m'y mette, et c'est ce que j'ai fait. J'ai bien fait car je m'attendais à tout sauf à ça, c'était une découverte vraiment sympathique, ainsi que dramatique.

On se plonge dans une histoire aux allures d'un conte que nous connaissons tous : le petit Poucet. Ici nous avons les 7 frères, les parents qui veulent abandonner leurs enfants, et on se rend compte que l'histoire suit exactement le même fil que le conte. Bien que le petit Poucet ici, c'est Yann, un enfant si petit que personne ne connaît son âge. Je me suis attachée à lui, oui et non, pour tout vous dire. Car il est muet, et j'ai eu du mal à connaître ses pensées. Mais à un moment on lit certaines choses, et on se dit que ce personnage ne peut être qu'attachant. Ainsi que ses six frères, c'est une évidence.

Le récit est très bien mené. À chaque chapitre nous découvrons un petit passage de l'histoire, vu par tel ou tel personne qui a croisé la route des 7 frères. Une idée fort sympathique qui nous permet de découvrir les points de vues de plusieurs personnes, ainsi que de comprendre que d'autres ont des avis horrifiants, hallucinants, et l'on se dit que c'est impossible de penser des choses aussi affreuses.

J'étais avec les enfants, sur ce périple, cette fuite du foyer familial. J'ai suivi leurs traces comme s'ils avaient laissé des cailloux blancs sur le chemin, et j'ai été émue, touchée, émerveillée par tant d'amour fraternel. La plume de l'auteur nous emmène dans ce monde, vers cet océan. Voir des enfants vivre dans des conditions aussi pitoyables mais avec tant de courage, c'est beau. Voir que certains veulent les aide, c'est magnifique. Mais voir que d'autres ont de bien trop grands préjugés, c'est juste.. tellement dommage, terriblement énervant. Une histoire sur la vie, une histoire sur l'amour, qui nous touche et nous effraie, qui peut nous faire rire comme nous faire pleurer.

Je ressors donc de cette lecture avec un avis positif, et même si ce roman n'est pas un coup de cœur je le conseille énormément à tous les plus jeunes comme tous les moins jeunes, car c'est un récit poignant que je ne peux que conseiller de lire. J'ai beaucoup réfléchi, et j'ai beaucoup songé à ce que j'ai lu. Tellement de questionnements et de remise en cause. Un tout petit livre qui paraît innocent mais qui fait beaucoup, bien plus que ce que l'on pourrait imaginer.

Une histoire poignante, touchante et perturbante.

mercredi 12 novembre 2014

Cool sweet hot love - Erin McCahan.

« Alors que l'amour, lui, dure toujours. »

Auteur : Erin McCahan.
Éditions : Nathan.
Genre : Jeunesse.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 326.

Synopsis : « Le jour où sa sœur Kate présente son fiancé à toute la famille, Josie, surdouée de 16 ans au caractère haut en couleur, est persuadée que cette dernière fait fausse route. Comment son adorable sœur pourrait-elle se marier avec un garçon aussi suffisant et insupportable ? Josie s'engage immédiatement dans une bataille féroce pour briser le couple... »
Merci aux éditions Nathan pour ce roman en partenariat.
 
Mon avis :
Il m'attend depuis des mois dans ma bibliothèque, je le chronique donc très en retard, mais je savais que je finirais bien par le lire car les avis étaient tous très positifs – jusqu'à celui de ma petite sœur qui me l'a donc beaucoup conseillé elle aussi. Le résumé ne m'attirait plus tellement, mais j'ai tout de même décidé de me plonger dans l'histoire car j'avais besoin d'un roman jeunesse, qui soit drôle et qui me fasse passer un bon moment. C'était réussi.

Josie est une jeune fille surdouée, et elle analyse énormément de choses, tout en comprenant énormément de choses aussi. Quand sa grande sœur Kate lui présente son fiancé, Josie tombe de haut. Elle va tout faire pour briser leur couple. Comme ça, ça paraît vraiment égoïste et on peut penser que Josie est un personnage détestable, mais loin de là ! C'est un des personnages les plus drôles que j'ai croisé dans une lecture. Elle est si intelligente que ses remarques sont toujours à mourir de rire – même quand ce n'était pas le but de l'expression à la base. Son meilleur ami Stu est lui aussi surdoué, et leurs conversations avec Josie sont toujours amusantes. Des personnages qui nous annoncent donc une lecture gaie et rafraîchissante !

L'histoire va au delà de cette histoire de fiancé (le fameux Geof). Josie n'a jamais connu l'amour, ou du moins la relation amoureuse, et elle veut que ça change. On va donc suivre ses aventures de cœur, ses histoires et ses chagrins. On va aussi suivre les histoires d'amour de ses amies (qui les enchaînent haha) et on va parfois rire, parfois partager leur peine, mais toujours avec un sourire sur le visage car on ne peut s'empêcher de sourire.

L'auteur a une plume extraordinaire. Pour réussir à faire dire des propos aussi recherchés à une fille de 15 ans, pour réussir à mélanger connaissance et naïveté, et pour réussir à nous maintenir en permanence dans l'histoire. Il y a de beaux messages dans ce roman, des messages sur l'amour qui ne nous laissent pas indifférents quand on tombe dessus, quand on les lit. On est retourné par certaines phrases, certains mots. J'ai trouvé cette histoire vraiment exceptionnelle, elle sort de tout ce que j'ai pu lire dans les livres jeunesse. J'ai été touchée et surprise en même temps, tout en rigolant très souvent. Le mélange parfait ?

J'ai donc passé un très bon moment avec ce livre entre mes mains et je peux dire que c'est un petit coup de cœur jeunesse car il est vraiment excellent, il n'y a pas d'autres mots. Je ne me suis jamais ennuyée, j'avais toujours envie de savoir ce qui se passait après, et encore après. J'ai été envoûtée par cette histoire, et je vous recommande fortement ce livre si vous avez envie de rire et de vous détendre. C'est une valeur sûre !

Une lecture amusante et vraiment agréable.

mardi 4 novembre 2014

Aux délices des anges - Cathy Cassidy.

« Mais nous ne pouvons pas flotter éternellement au-dessus des nuages de coton. »

Auteur : Cathy Cassidy.
Éditions : Nathan.
Genre : Jeunesse, chick-lit.
Date de sortie : 6 novembre 2014.
Nombre de pages : 212.

Synopsis : « Anya quitte son pays natal, la Pologne, avec sa petite sœur et sa mère. Elle va rejoindre son père en Angleterre. Mais à l'arrivée, le choc est grand. Loin des rêves qu'elle s'était fait, son quotidien s'avère des plus rudes : son appartement est un taudis, son collège lui fait l'effet d'un zoo plein d'animaux hostiles et survoltés, sa famille manque d'argent... Il y a bien Dan, ce garçon dont la mère tient le salon de thé "Bienvenue au Paradis" qui s'intéresse à elle. Mais il a tout du bad boy. Alors que le monde s'écroule autour d'elle, Anya va découvrir que la douceur se cache parfois là où on ne l'attend pas. »

Merci aux éditions Nathan pour ce roman en partenariat.

Mon avis :
Ayant lu toute la saga des Filles au chocolat, j'étais obligée de lire la nouveauté de Cathy Cassidy ! Une petite histoire qui promettait d'être fraîche, agréable, un peu sombre par moments... une petite histoire sur la vie, tout simplement. Je l'ai terminée en une soirée tant j'étais envoûtée par l'histoire, Cathy Cassidy a une nouvelle fois réussi à me charmer par sa jolie plume.

On suit la vie de la jeune Anya, 13 ans, qui déménage loin de son pays natal pour rejoindre son père en Angleterre. Je me suis très vite attachée à cette jeune fille timide, perdue en Angleterre avec la langue assez complexe, et qui se sent si seule. Mais elle va rencontrer Kurt, Frankie et Dan, qui vont changer sa nouvelle vie si misérable, et lui redonner des couleurs. Tous les jeunes personnages sont attachants, ainsi que tous les plus âgés aussi. La mère de Dan, les parents d'Anya, les frères de Dan et la sœur d'Anya, les professeurs... Chaque personnage a un rôle dans l'évolution de notre personnage principal, bon ou mauvais, ils sont tous là pour la faire changer, voir même grandir.

Anya n'a pas une vie facile, surtout dans cet endroit où elle se sentait perdue. Mais après sa rencontre avec ses nouveaux amis, les choses changent. Elle devient plus ouverte, plus bavarde, et surtout... elle tombe amoureuse. Qui n'est jamais tombée amoureuse du bad boy inaccessible ? Anya ne fait pas exception à la règle. Mais il se trouve que Dan pourrait être différent... en tout cas, elle veut y croire, et elle y croit.

C'est vraiment une histoire adorable, délicieuse, que j'ai savourée pendant plusieurs heures, et dont j'ai tourné la dernière page avec un sourire sur les lèvres. Mais c'est sans oublier les sujets difficiles abordés : l'insertion parmi les gens, le déménagement, les problèmes d'argent, les problèmes dans les couples, les séparations, les chagrins d'amour. Tout y est, tout forme un mélange vraiment parfait ! On trouve aussi l'amitié, l'amour, l'aide que les gens peuvent apporter, la gentillesse, la joie, la fête, la nourriture (j'aurais bien aimé goûter un gâteau du paradis moi aussi...). J'ai passé un très bon moment et je pense que ce livre nous fait retrouver la plume de Cathy Cassidy, avec une histoire du même genre, mais c'est agréable de découvrir un nouveau lieu, de nouveaux personnages, et de nouvelles aventures !

J'ai donc adoré ce petit livre. Une lecture vraiment reposante et touchante que j'aurais bien aimé mettre plus de temps à lire, pour savourer encore plus cette délicieuse histoire. Je ne peux que vous conseiller ce récit tendre et sensible, surtout si vous connaissez déjà la plume de l'auteur. Et si ce n'est pas déjà fait, alors vraiment, achetez-le, savourez-le, et souriez !

Un véritable délice !

dimanche 2 novembre 2014

Just One - Octobre 2014.

"Voici un nouveau rendez-vous pour compléter mon bilan du mois. Il s'agit de faire un choix, juste un, d'où le titre, parmi plusieurs catégories. Cela permettra peut-être de donner encore plus envie aux lecteurs de découvrir l'ouvrage en question." Découvert sur le blog de Louve, le récapitulatif des liens se fait à présent sur mon blog. (donc n'hésitez pas à ajouter le vôtre)


1. Un roman coup de cœur.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/vers-le-bleu-sabrina-bensalah.html
Encore une fois, pas de véritable coup de coeur ce mois-ci (je commence à me sentir frustrée). Mais heureusement, Vers le bleu de Sabrina Bensalah était vraiment à la hauteur de mes attentes et m'a fait passer un merveilleux moment. J'ai été touchée, j'ai rêvé... et je vous le recommande vivement !


2. Un univers.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/oniria-le-royaume-des-reves-bf-parry.html
Le monde d'Oniria de B.F. Parry avait vraiment tout pour me faire rêver. J'ai été émerveillée par les idées de l'auteur, par les paysages qui me donnaient tellement envie, par les personnages... Un Royaume de Rêves : c'était vraiment un voyage fabuleux.


3. Un personnage.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/rouge-rubis-kerstin-gier.html
Gwen dans Rouge Rubis de Kerstin Gier. C'est une fille qui m'a vraiment semblé adorable, je me suis identifiée à elle avec une grande facilité car elle est tout ce qu'il y a de plus humaine, tout comme ses réactions. Je l'ai trouvée très vraie et c'est ce que j'ai apprécié en elle.


4. Un couple.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/cur-sucre-cathy-cassidy.html
Le couple Tommy/Summer est vraiment adorable dans Cœur Sucré de Cathy Cassidy. (sort le 6 novembre) On ne peut que les trouver touchants, ils sont jeunes et si beaux. Tommy veut à tout prix rendre sa copine heureuse dans ce tome et c'est ce que j'ai beaucoup aimé.


5. Une histoire.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/lepreuve-le-labyrinthe-james-dashner.html
Le Labyrinthe de James Dashner est vraiment un roman exceptionnel, pour son côté addictif et son action qui ne manque jamais. L'histoire est vraiment très bien établie et je l'ai trouvée passionnante. Les idées étaient là, la plume aussi, ce roman a tout d'un excellent livre.


6. Une déception.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/deep-blue-jennifer-donnelly.html
Ce n'est pas une énorme déception, une lecture que je n'ai pas aimée, mais j'ai été déçue car j'en attendais trop de Deep Blue de Jennifer Donnelly. Avec tous les avis de la blogo je m'attendais à être transportée dans ce monde sous-marin, mais ça n'a pas marché à chaque fois et les quelques moments d'ennui n'ont pas été très agréables.


7. Une émotion.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/un-garcon-si-gentil-magali-wiener.html
Le trouble, le dégoût, la haine, la colère, l'incertitude, le doute, la tristesse, la peur.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti autant d'émotions dans un roman. Il n'est pas passé très loin du coup de coeur, ce Garçon si gentil de Magali Wiener.


8. Un futur époux.
NEWT dans Le Labyrinthe de James Dashner. Newt Newt Newt Newt (en plus dans le film il est troooop beau).



Rendez-vous terminé, n'hésitez pas à le reprendre et à mettre votre lien avec le petit outil "add your link" pour que je passe voir votre article, j'ai hâte de découvrir les vôtres ! :)

King's Game Extreme - Nobuaki Kanazawa.

« Personne n'est plus faible que celui qui est incapable de faire confiance aux autres. »

Auteur : Nobuaki Kanazawa.
Éditions : Lumen.
Genre : Thriller.
Date de sortie : 6 novembre 2014.
Nombre de pages : 377.

Synopsis (NE PAS LIRE SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME) : « Sept mois ont passé depuis le King’s Game qui a décimé la classe de seconde de Nobuaki. Le jeune homme a déménagé, rejoint un lycée différent et s’est rapidement fait de nouveaux amis. Pourtant, chaque soir, à l’approche de minuit, il fixe avec angoisse son téléphone, redoutant l’arrivée d’un SMS du roi. L’être maléfique qui a provoqué la mort atroce de ses anciens camarades semble cependant s’être évanoui dans la nature. Nobuaki finit par croire que le cauchemar est définitivement derrière lui... Mais un soir de juin, la spirale infernale reprend. Cette fois, l’horreur monte d’un cran : les défis et les sanctions, tous plus terribles les uns que les autres, se succèdent avec frénésie. Tous les camarades de classe de Nobuaki sont terrorisés, perdus, abasourdis face à la tragédie… sauf une. Que sait-elle du jeu du roi ? A-t-elle un lien avec l’expéditeur de ces terrifiants messages ? Si Nobuaki veut sauver ses amis et mettre un terme au jeu, il va lui falloir le découvrir, et vite ! »
Merci aux éditions Lumen pour leur confiance et pour ce roman en partenariat.


Mon avis :
Le premier tome avait été une réussite à mes yeux : je l'avais adoré (ma chronique ici). Je n'avais qu'une hâte, c'était que le tome 2 sorte enfin pour que je puisse me replonger dans cette horrible histoire. J'étais ravie d'apprendre qu'il sortirait en cette saison, et ça a d'ailleurs été ma lecture d'Halloween. Un roman qui se mariait parfaitement bien à l'événement, action et frissons garantis, ce second tome est encore plus terrible que le premier.

L'histoire se répète. On s'était attaché aux précédents personnages, on a assisté à leurs morts, et on ne veut pas que ça recommence. Mais malheureusement ce n'est pas à nous de choisir. Nobuaki est toujours aussi bouleversé par cette histoire, mais il ignore comment réagir. Il veut que ça cesse mais il est pourtant le premier à savoir qu'il ne pourra jamais arrêter ce jeu. Nous nous retrouvons donc dans une nouvelle classe. Nobuaki rencontre Natsuko, une jeune fille pétillante te pleine de vie, mais sous ce masque se cache une personne différente, il en est certain. Les personnages sont sympathiques dans ce tome même si j'ai eu plus de mal à m'attacher à eux. Seuls certains personnages ont su me toucher vers la fin du livre (quand les événements deviennent beaucoup plus graves), mais sinon je n'arrivais pas à me sentir proche, certainement parce que Nobuaki se l'interdisait : pas d'attachement, moins de peine. Enfin c'est ce que l'on croit.

Les ordres du roi sont moins nombreux dans ce tome, mais il sont mille fois plus horribles. Beaucoup plus de victimes en une journée à peine, des retournements de situations vraiment inattendus, des personnages bien trop gentils ou alors bien trop stupides... J'étais un peu perdue au début car tout s'enchaînait très vite. Mais la plume de l'auteur a fait que je n'ai pas été capable de lâcher ce roman. Je l'ai littéralement dévoré. Impossible de m'arrêter, je voulais toujours savoir ce qui allait se passer après, et après, et encore après. Je ne suis pas une lectrice qui lit ses livres très rapidement et je l'ai pourtant terminé en une journée. Cette saga est vraiment addictive.

Au début, en étant perdue, je trouvais ce second tome un peu en dessous du premier. Puis tout est devenu plus logique, plus intéressant, l'histoire était passionnante au possible, alors j'ai continué, et j'ai adoré. La tournure que prend l'histoire, et aussi la fin. Quelle horrible fin. Enfin, me direz-vous, quel horrible livre tout court ! Je n'ai pas été au bout de mes surprises, et je ressors donc très satisfaite de cette lecture. Bien sûr, ce n'est pas de la grande littérature si je puis dire, et bien sûr qu'il y a certains défauts, mais je pense qu'en commençant un King's Game il ne faut pas s'attendre à lire de jolis vers (pourtant il y a parfois de sublimes phrases philosophiques, comme quoi). J'ai eu ce que j'attendais et pour cela je dis bravo à l'auteur.

C'est donc un second tome qui à mes yeux est au même niveau que le premier. Toujours le côté addictif très présent, mais aussi l'action, les personnages un peu fous, les défis tous plus horribles les uns que les autres. Mais surtout la peur constamment présent en nous. La peur de voir un personnage que l'on apprécie mourir sous nos yeux. Ces deux romans ont vraiment été de superbes découvertes pour moi, car niveau thriller, action et idées, je trouve que tout y est.

Un second tome toujours aussi addictif.

vendredi 31 octobre 2014

Oniria : Le Royaume des Rêves - B.F. Parry.

« Le souvenir du bonheur, lorsqu'on a dû y renoncer, est parfois plus douloureux que le malheur lui-même. »

Auteur : B.F. Parry.
Éditions : Hachette.
Genre : Jeunesse, Fantastique.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 332.

Synopsis : « Il existe un monde dont personne ne soupçonne l'existence. Un pays où chacun de nous se rend pourtant chaque nuit. Un univers où tout est possible. Oniria, le Royaume des Rêves. Seul un Envoyé venu du monde des humains peut sauver Oniria des troubles qui le menacent. Il s'appelle Eliott. Et il a 12 ans. »

Merci beaucoup Matéïa pour ce roman en partenariat, j'ai bien fait de suivre vos conseils ! Merci aux éditions Hachette.


Mon avis :
Vous le savez, j'ai du mal avec les univers fantastiques en règle générale. Mais quand l'attachée de presse, Matéïa, m'a proposé ce roman (qu'elle a adoré) je n'ai pas pu résister et j'ai tenté. Je dois dire que j'ai vraiment, vraiment bien fait car ça aurait été dommage que je passe à côté d'un si bon roman !

On suit le jeune Eliott qui vit une vie aussi banale que la mienne – du moins au début. Mais son père est dans le coma et il va apprendre que le seul moyen de le sauver serait de se rendre dans le Royaume des Rêves : Oniria. Il va évidemment avoir du mal à y croire, mais c'est pourtant bien réel. Ce petit bonhomme est tellement attachant ! Il vit des moments difficiles, son père malade, sa belle-mère insupportable et ses sœurs envahissantes. Seule sa mamie est là pour lui. J'ai aussi beaucoup aimé sa mamie au début, même si par la suite un peu moins car elle était moins présente. Puis les amis que se fait Eliott à Oniria sont eux aussi vraiment sympathiques, drôles ou terrifiants ! Il faut de tout pour faire un monde comme on dit, et Oniria est vraiment fait de tout justement.

L'histoire est très bien menée. Eliott a un objectif précis, mais évidemment ça ne sera pas aussi facile de l'atteindre. Mais chaque événement est là pour une raison, ce qui donne un fil de l'histoire logique et intéressant, on ne s'y perd absolument pas – au contraire c'est un réel plaisir de parcourir Oniria. Ce monde regorge de surprises et de paysages merveilleux, et j'ai souvent rêvé en lisant ce fabuleux roman : j'avais envie de rejoindre Eliott et ses amis, de vivre l'aventure avec eux. Je voulais à tout prix y aller !

L'auteur a une plume vraiment belle. C'est un roman jeunesse mais qui saura toucher un large public car le style est merveilleux et l'imagination aussi. On se retrouve dans un monde fantastique, entouré de créatures extraordinaires, et on y croit réellement. Tout semble si vrai ! On comprend très bien le monde d'Oniria, ses coutumes et les principes de là-bas, tout est clair et précis sans que cela soit trop détaillé : je dirais que l'équilibre est parfait.

Nous ne sommes d'ailleurs pas au bout de nos surprises ! L'histoire est passionnante et à chaque fin de chapitre le suspens est présent, ce qui nous oblige à continuer. Le roman se lit très rapidement, pas moyen de s'ennuyer, et ça ne m'est pas arrivé une seule fois. Mon seul regret, c'est la fin, je suis restée sur ma faim (quel jeu de mot). Mais dans un sens l'auteur a bien fait : je n'ai qu'une envie c'est de lire le second tome. J'ai hâte qu'il sorte pour pouvoir me replonger dans les aventures d'Eliott au Royaume des Rêves !

C'est donc une lecture vraiment passionnante et surprenante. Je ressors ravie de ce roman et je ne peux que vous le conseiller, vous passerez forcément un bon moment avec celui-ci entre vos mains. Vous allez rêver, et je peux vous garantir que ça fait du bien. Alors si vous souhaitez lire un bouquin qui va vous détendre et vous transporter, je ne peux que vous le conseiller : il est excellent et il plaira à tous les âges, j'en suis certaine.

Une excellente lecture !

vendredi 24 octobre 2014

Rouge Rubis - Kerstin Gier.

« Et tout à fait par hasard, ils avaient tous quelques questions à poser concernant le futur. Le garçon leur a recommandé l'achat d'actions Apple, un truc dont on se demande tous bien ce que c'est. »

Auteur : Kerstin Gier.
Éditions : Milan (collection Macadam).
Genre : Jeunesse, Fantastique.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 350.

Synopsis : « Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique. »
Merci à Élodie et aux éditions Milan pour ce roman en partenariat !

Mon avis :
J'ai quitté une lecture fantastique mitigée pour replonger dans du fantastique, alors que je vous disais que j'avais du mal avec ce genre. Voilà la preuve que ça dépend du sujet ! Les voyages dans le temps m'ont toujours passionnée, donc le thème de ce roman avait tout pour me plaire. Il me faisait de l’œil depuis très longtemps alors quand les éditions Milan l'ont réédité avec la couverture du film et nous l'ont proposé, je n'ai pas hésité une seule seconde ! Et j'ai très bien fait.

Dans cette histoire, nous sommes comme Gwendolyne. On ignore tout des secrets du continuum espace-temps, et on ne s'en porte que mieux quand on voit que la pauvre Charlotte, destinée à tout savoir, n'a aucune vie à part les cours d'escrime et de langues étrangères. Car c'est Charlotte qui est destinée à avoir le gène du voyage dans le temps. Mais si tout ça n'était qu'un erreur ? Une erreur qui fait que Gwendolyne, absolument pas préparée à subir autant d'épreuves, va se retrouver embarquée dans une folle aventure. Gwen est un personnage attachant, et une jeune fille à laquelle on peut s'identifier avec une grande facilité car elle est jeune, insouciante et amusant. J'ai adoré sa meilleure amie Leslie, une grande chercheuse et curieuse qui mène vraiment l'enquête comme une vrai détective et qui apporte beaucoup d'humour dans le roman. Puis il y a aussi Gideon, l'autre voyageur dans le temps, que Gwen ne peut pas supporter (enfin, d'après ce qu'elle dit haha..). Des personnages tout ce qu'il y a de plus normal, et donc aucune difficulté à se plonger dans l'histoire.

Le thème est vraiment intéressant. Pouvoir voyager dans le temps, aller rencontrer nos ancêtres... Mais au delà de tout ça se cache un grand secret qu'on ignore. On émet des hypothèses tout comme les personnages du livre, mais sans réponse. On connaît énormément de détails mais sans réussir à bien tout organiser. Une intrigue très bien menée, qui nous fait garder une grande dose de suspens tout au long du roman, et même jusqu'à la dernière page. Il m'était donc difficile de laisser ce bouquin de côté pour aller vaquer à d'autres occupations, d'où le fait que je l'ai terminé en trois jours à peine. Il est passionnant, ça on peut le dire.

Une histoire passionnante a forcément un peu d'action. Ce roman réunit plein de choses : l'action, les mystères, l'intrigue, l'amour, la magie... Un mélange vraiment agréable à la lecture, ce qui fait que ce livre a su m'intéresser, et m'envoûter de sa magie. La plume de l'auteur est simple et jeunesse mais c'est justement ce que j'ai apprécié : le livre se lit vite, avec facilité, et on comprend vraiment bien tout ce qui est dit. Un style qui correspond donc parfaitement au roman, je ne peux que vous conseiller de plonger dans celui-ci !

C'est donc une bonne surprise. Un univers fantastique qui a su me convaincre et même me passionner, des personnages que j'ai beaucoup appréciés, une intrigue très bien menée et beaucoup trop mystérieuse (mais c'est là un avantage). Je suis ravie de ressortir de cette lecture avec un si bon souvenir de celle-ci, mais le seul soucis c'est que... je n'ai pas la suite – miséricorde.

Un voyage dans le temps passionnant !

mercredi 22 octobre 2014

Deep Blue - Jennifer Donnelly.

« Il n'y a rien de plus réel qu'un rêve. »


Auteur : Jennifer Donnelly.
Éditions : Hachette.
Genre : Jeunesse, Fantastique.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 381.

Synopsis : « Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d'une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d'empêcher les communautés mers de s'entre-déchirer dans une guerre impitoyable. Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes. »

Merci à Matéïa et aux éditions Hachette pour cet envoi ! >le site lecture-academy <


Mon avis :
Ce roman, nous sommes d'accord, est un objet-livre juste splendide. La couverture et ses couleurs aussi profondes que l'océan dans lequel nagent les sirènes de l'histoire, l'intérieur du roman qui a été très joliment réalisé, ce livre, d'extérieur, a tout pour plaire. Les premières critiques sont d'ailleurs excellentes, et je suis certaine qu'il mérite autant d'éloges même si le charme n'a pas aussi bien fonctionné sur moi... C'est une bonne lecture mais quelques points m'ont dérangée.

Je n'ai pas relu le résumé avant de plonger (le mot est juste haha) dans l'histoire car je voulais me retrouver dans l'inconnu et découvrir chaque événement avec surprise. J'ai eu un début un peu difficile, il m'était impossible de rentrer dans l'histoire, jusqu'à l'arrivée de l'amie de Serafina, Neela, qui a commencé à donner une tournure passionnante à l'aventure et c'est là que mon esprit voulait continuer de nager en compagnie des sirènes. Les personnages de l'histoire ont tous leur caractère, et j'ai adoré Neela qui est vraiment ma préféré de tous : une jeune fille courageuse qui a quand même parfois tendance à se laisser noyer par la peur, elle est tout ce qu'il y a de plus humain au fond et si je l'ai tant aimé c'est sûrement grâce au fait que je pouvais m'identifier à elle avec facilité.

L'histoire est un peu complexe, d'où certains moments un peu... longs à mes yeux dans ce roman. Il y a tant de batailles, de méchants, de liens avec le passé, que dès que je me sentais perdue j'avais tendance à lâcher prise et dans ces moments là ce roman devenait davantage une aubaine qu'un plaisir. Puis dès qu'un événement inattendu me faisait reprendre le fil de l'histoire, alors ma lecture redevenait un réel plaisir et j'étais passionnée par ce qui se déroulait au fil des pages. Je peux dire qu'il y a en fait eu des hauts et des bas avec cette lecture, certainement à cause de mes difficultés à apprécier les univers fantastiques alors promis, je vais arrêter de me lancer dans des livres trop surnaturels au niveau des mondes, de la magie, des pouvoirs, parce que ce genre ne doit pas être fait pour moi.

L'univers créé par l'auteur est vraiment magique, il n'y a pas de doutes. Sa plume l'est aussi. Il y a de très jolies citations, de très belles... leçons de vie, morales, et j'aime beaucoup ces détails dans un roman, c'est ce qui fait le talent d'un auteur à mes yeux. Une fois plongée dans le monde des sirènes, vous aurez forcément du mal à sortir de toute cette féerie et toute cette magie. L'aventure que vivent Serafina, Neela, et plus tard 4 autres jeunes filles, est vraiment intéressante à suivre, bien qu'à certains moments je me sois perdue, j'aimais beaucoup quand l'action revenait de plus belle : grâce à la plume de l'auteur j'ai su m'accrocher et j'ai su apprécier cette histoire malgré mes quelques réticences à entrer dans un monde aussi différent du nôtre.

Pour résumer, j'ai eu des hauts et des bas avec ce roman. Mais vu toutes les chroniques très positives de la blogo, c'est certainement à cause de mes difficultés à apprécier pleinement les univers fantastiques (bien que parfois ça fonctionne très bien, parfois j'ai un peu plus de mal, c'est mon cas ici même). C'est donc un roman que je conseille énormément à toutes les personnes qui aiment rêver et voyager dans des univers complètement différents de notre monde, et pour ceux qui comme moi ont du mal, je vous le conseille tout de même pour la plume splendide de l'auteur même si je ne garantis pas que vous ne soyez pas un peu perdu par moments.

Une bonne lecture.

mardi 21 octobre 2014

[DU LIVRE AU FILM] Lou ! - Julien Neel.

J'ai été voir le film Lou ! au cinéma et il fallait que je vous en parle. Voici donc une grande chronique qui regroupe mes avis sur les 6 tomes (que j'ai relus très récemment) ainsi que sur l'adaptation cinématographique de cette super BD.


Lou ! Journal Infime de Julien Neel.

Le premier tome qui démarre très bien la saga phénomène. On suit la vie de la jeune Lou, encore une enfant, et de son obsession à observer Tristan, le voisin d'en face, sans aller lui adresser la parole une bonne fois pour toute. Sa mère est aussi enfantine que sa fille, et toutes les deux vivent une petite vie paisible dans leur adorable appartement. Leurs vies vont prendre un nouveau tournant avec l'arrivée de Richard, le voisin avec son gilet en peau de mouton mort. Un premier tome farfelu, qui nous fait rire mais aussi réfléchir quand on a l'âge de Lou. Quand je lisais la saga je grandissais au fil des tomes en même temps que cette adorable fille, et j'avais comme l'impression qu'elle était comme moi, qu'on aurait pu être amies. C'est donc un tome d'introduction – si je puis dire – qui nous annonce bien la couleur des tomes suivants, qui sont tout aussi géniaux !


Lou ! Mortebouse de Julien Neel.

La jeune pré-adolescente part en vacances à Mortebouse comme chaque année, un village paumé où le réseau ne passe pas et ou il va falloir qu'elle supporte l'humeur de sa grand-mère et la distance qui l'éloigne de Tristan. Heureusement elle va rencontrer Paul, un garçon mystérieux qui la fera voyager, et qui rendra ses vacances bien plus belles que ce qu'elle s'imaginait. L'auteur a vraiment de merveilleuses idées, on voit que notre petite Lou grandit, qu'elle commence à faire de nouvelles rencontres, à éprouver de nouveaux sentiments, et qu'elle comprend bien mieux certaines choses de la vie. La présence d'un ancien ami à sa mère rendra une nouvelle fois ce tome amusant, même si je l'ai trouvé plus paisible niveau humour que le tome précédent.


Lou ! Le cimetière des autobus de Julien Neel.

Un troisième tome qui commence à se différencier. Lou n'est plus une enfant, elle commence à connaître l'adolescence et tout ce qui vient avec. Tristan et la distance, Paul et ses lettres, une engueulade avec Mina, la rencontre de Marie-Émilie, une gothique qui change vraiment de ses fréquentations habituelles. Entre les rendez-vous chez le psy et sa mère qui n'a d'yeux que pour le voisin, Lou n'en peut plus et elle craque. Comme je vous le disais, j'avais son âge en lisant ce tome-ci, et je pense que sur certains points il... c'est presque s'il aide à grandir, mais à sa manière. Je l'ai relu beaucoup de fois, parce que les sentiments que Lou évoquait m'étaient familiers, et se sentir moins seule quand on entre dans l'adolescence, c'est important. Je trouve ça formidable que ce soit un auteur masculin qui ait donné tous ces sentiments à notre héroïne, comme quoi les filles et les garçons ne sont pas si différents quand ils ont environ 14 ans.


Lou ! Idylles de Julien Neel.

Mon tome préféré. Lou part en vacances avec Mina et ses deux nouvelles amies dans une villa au bord de la plage. Des vacances de rêve, les filles décident immédiatement de partir à la chasse aux garçons pendant tous ces jours de repos. Tout s'annonçait parfait, mais des événements vont perturber un peu les choses. Tristan qui se pointe comme si de rien n'était, Marie-Émilie qui craque sur lui, Paul qui vient aussi passer quelques jours avec Lou. Entre Jalousie, Bêtise et Sentiments, rien ne va se dérouler comme prévu. Ce quatrième tome m'a fait rêvé, comme quand on a 14 ans et qu'on rêve de partir en vacances avec seulement ses amies, qu'on rêve de rencontrer un amour de passage qui ne durera que quelques jours et qu'on veut bronzer sur la plage ou s'amuser dans les vagues. J'ai voyagé avec Lou et j'ai trouvé les dessins vraiment très beaux, certainement le tome le plus joli à mes yeux. Les couleurs sont vives, joyeuses, et ça fait du bien ! Un tome haut en couleur et en bonne humeur, rien de mieux que de le lire sur la plage, avec le soleil qui nous réchauffe.


Lou ! Laser ninja de Julien Neel.

Un incendie, l'immeuble qui brûle, le journal qui disparaît, et toute leur maison avec. Un grand tome de changements, Lou va avoir un petit frère, sa mère gagne une grosse somme d'argent, tout est chamboulé dans sa vie mais elle va enfin revoir son Tristan adoré. J'étais heureuse de retrouver le petit couple car maintenant qu'ils ont 15 ans tous les deux, les choses sont différentes entre eux et c'est donc un tome que j'ai lu avec grande joie. Mais il reste froid, étrange, et on sent qu'un événement va tout... détruire ? C'est peut-être un bien grand mot, mais du moins il va bouleverser leurs vies qui étaient enfin tranquilles. Un roman qui mêle joie et tristesse, naissance et départ. On peut parfois en rire comme en pleurer. Un beau mélange d'émotions, bien que ce ne soit pas mon préféré.


Lou ! L'âge de cristal de Julien Neel.

Bon, là, j'avoue, je vais avoir du mal à vous en parler sans être... extrême. Ce tome est juste TROP bizarre, et je ne l'ai pas aimé. Je ne le trouve pas nul au point de le détester, mais je trouve qu'il n'a pas sa place dans cette saga. Si l'auteur voulait faire une histoire un peu fantastique sur les cristaux et les ondes, libre à lui de faire une nouvelle saga, mais pas de nous traumatiser en sortant un sixième tome sans queue ni tête. J'ai été plus que déçue, et je n'ai pas compris où il voulait en venir. Les explications sur internet ne servent à rien, ce qui m'a déçu c'est justement de me dire que je n'avais rien compris à ma première lecture, et que bien que j'ai du le relire 3 ou 4 fois depuis, ça ne s'est pas tellement arrangé. Le début, passe encore, mais quand on commence à parler de poncho rose, de lapins lasers, d'ondes et d'énergie, là ça va plus. Et les dessins on en parle ? Parce que la dernière page du livre je peux vous jurer que même moi je suis capable de dessiner... ça. Lou n'est plus du tout bien finie, parfois ses cheveux sont carrés on se demande pourquoi. J'étais si déçue que ce ne soit pas aussi joli que le tome 4 par exemple ! Et si déçue que l'histoire prenne une tournure aussi... décevante. Pourtant, j'ai tant adoré la saga que je ne peux pas nier tout le talent que possède l'auteur. Je reste donc dans l'incompréhension totale.
Julien Neel a la chance d'avoir un public aussi fan de Lou car malgré ma déception j'attends tout de même le tome 7 (si tome 7 il y a) avec une grande impatience. Mais si cette fois-ci ça ne marche pas non plus je finirai par abandonner.



Lou le film !



Une adaptation cinématographique de BD, c'est pas tous les jours qu'on en voit. Et il faut l'avouer, on appréhende beaucoup. Imaginer nos personnages avec de vrais visages, de vraies voix... ça fait peur. Et pourtant, moi, j'ai trouvé que les personnages choisis sont justes excellents, il n'y a pas d'autres mots ! Lou est adorable pour son rôle, sa mère n'aurait pas pu être plus parfaite, Richard est vraiment comme je m'y attendais, Tristan est parfait lui aussi, bref, les personnages principaux ont été choisis avec une très bonne intuition. Mais la meilleure actrice (en dehors de la mère de Lou) est pour moi la jeune fille qui interprète Marie-Émilie. Quel talent ! Elle était à mourir de rire, elle jouait son rôle à la perfection, c'était vraiment une performance excellente et cette adolescente a tout pour pouvoir jouer dans d'autres films. Qui plus est, ce rôle lui correspondait à merveille. Vous l'avez donc compris, niveau interprétation des rôles et choix des acteurs je n'ai pas été déçue, loin de là, et j'ai trouvé que tout était vraiment bien tourné, et bien joué – bien qu'on note une différence de jeu d'acteur entre les premières scènes et les dernières, mais c'est normal.
Puis l'histoire. Un mélange des 6 tomes, oui oui, il y a aussi le tome bizarre avec les cristaux et les ondes – mais je peux vous jurer que c'est absolument pas dérangeant, c'est même plutôt amusant. On a donc le tome 1 et les débuts de Lou, l'espionnage de Tristan, Mina et sa mère (et alors là je peux vous dire que c'est à mourir de rire), l'arrivée de Richard, la mamie qui vient. Mais on a aussi les personnages du tome 3 (Marie-Émilie et ses parents, K-Rine) ainsi que certains du tome 4. Et alors là, pour le tome 4, j'ai presque ri à en pleurer. Preston et Manolo, encore ça passe (même si la salle était pliée de rire) mais alors l'arrivée de Jean-Jean, je peux vous dire qu'il m'était impossible de cesser, j'étais pliée en deux, et avec ma sœur on riait sans s'arrêter. Tout est tourné de façon si... farfelue. Puis le tome 6, on retrouve les cristaux et les ondes, mais c'est infime et donc c'est plutôt sympa de voir les petits clins d’œil à chaque tome. Mon seul regret reste l'absence de Paul qui est pourtant un personnage clé dans la vie de Lou. Mais qui sait, si jamais un deuxième film voit le jour... ?
L'auteur a su faire un film qui pouvait surprendre les lecteurs de la BD. L'histoire est totalement différente bien qu'on retrouve parfois des scènes similaires aux livres, ce qui est tout aussi agréable. Nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises et il y a une véritable histoire dans le film, que j'ai beaucoup aimé et qui a su me faire rire comme me toucher.

En bref, ce film est vraiment à voir : rires garantis et moment de détente assuré.

lundi 13 octobre 2014

Malenfer - Cassandra O'Donnell.

« Tu sais, c'est pas parce qu'on refuse de regarder une chose qu'elle n'existe pas Gaby. »


Auteur : Cassandra O'Donnell.
Éditions : Flammarion.
Genre : Jeunesse, Fantasy.
Date de sortie : 15 octobre 2014.
Nombre de pages : 144.

Synopsis :
« Gabriel, douze ans et sa petite soeur, Zoé, dix ans, vivent près de la dangereuse forêt de Malenfer. Les arbres magiques, appelés les dévoreurs, approchent à grands pas et détruisent tout sur leur passage. Leurs parents sont partis chercher de l'aide auprès d'un sorcier. Cela fait maintenant deux mois que les enfants vivent seuls. Charles, un camarade de classe de Gabriel disparaît. Les enfants veulent trouver qui est le responsable. Un professeur disparaît à son tour et Zoé, qui a le don de déceler les mensonges et de voir l'avenir, sent que le lac près de chez eux cache une présence maléfique. Une nuit, dans son sommeil, Zoé prononce un nom : Elzmarh. »


Merci aux éditions Flammarion pour ce roman en partenariat !


Mon avis :
Les éditions Flammarion m'ont proposé ce roman en service presse pour un petit travail, et je les en remercie chaudement. J'avais un peu peur de le trouver trop jeunesse et de devoir me sentir plus enfant pour le lire, mais finalement j'ai adoré l'aventure de ces personnages qui paraissent matures malgré leur jeune âge. Une aventure magique dans un univers mystérieux !

Ce roman raconte l'histoire de Zoé et Gaby qui vivent seuls, sans leurs parents, ces derniers étant partis il y a deux mois pour pouvoir sauver leur ville de Malenfer, cette forêt qui envahi et tue tout sur son passage. Rien ne peut l'arrêter. Ces deux personnages vont se retrouver eux aussi confrontés à une aventure dangereuse, et c'est Zoé qui possède des pouvoirs qui va aider son frère. Avec leurs amis, ils vont vivre des moments extraordinaires, dangereux et amusants, réussiront-ils ce qu'ils souhaitent accomplir ?

On entre dans l'histoire très facilement car l'écriture est fluide et agréable. On rencontre dès le début Gabriel et Zoé, deux frères et sœurs qui s'aiment énormément et s'entraident comme ils le peuvent car ils vivent sans leurs parents. C'est un lien très fort qui les unit et on est obligé de se sentir touché par leur amour fraternel. Des personnages très attachants, qui nous touchent et que l'on apprécie toujours davantage au fil des pages. De même pour leurs amis qui ont tous une personnalité unique mais très recherchée, des secrets bien cachés, vous l'aurez compris les personnages sont merveilleux.

Le monde dans lequel ils vivent est lui aussi merveilleux. Il nous emporte dans un tourbillon de magie et de mystère. Une forêt qui dévore tout sur son passage, des créatures magiques, des pouvoirs, des dragons, des sorciers. Ce roman a tout ce qu'il faut pour vous faire rêver. L'aventure que vivent nos jeunes héros est passionnante, ils se retrouvent embarquer dans une traversée, un combat, tout ce qu'il y a de plus courageux ! On a du suspens, des mystères, et je le suppose, un second tome qui arrivera très bientôt car beaucoup de questions restent encore sans réponses, et j'en veux !

Au niveau de l'auteur, de sa plume, elle est splendide. Captivante, on ne peut pas rêvasser au milieu des phrases, on est dans l'histoire, avec eux. Une écriture très agréable, pourtant simple mais poétique qui donne envie de toujours continuer. Un style qui plaira à une grande majorité de personnes car clair et sympathique. Vous l'aurez compris, j'ai été séduite par son style littéraire !

C'est une histoire vraiment passionnante que l'on vit aux côtés des deux personnages principaux. Un roman qui enchantera les enfants, détendra les adultes, et qui saura vous toucher quelque soit votre âge. Je ne peux que vous conseiller cette traversée magique parmi les créatures extraordinaires qui peuplent les environs de Malenfer.

Une lecture envoûtante et magique.