Mes dernières chroniques :

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

vendredi 19 décembre 2014

L'élite - Joelle Charbonneau.

« L'oubli ne change pas le passé. »

Auteur : Joelle Charbonneau.
Éditions : Milan, collection Macadam.
Genre : Dystopie, Science-Fiction.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 313.

Synopsis : « La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne. »

Mon avis :
La dystopie est un genre que l'on trouve un peu partout à présent, et que les gens lisent assez régulièrement. On peut dire que c'est sans cesse vu et revu. Et puis on lit un livre qui sort de l'ordinaire, qui a tout de différent. Mais qui a surtout tout de passionnant. Je ressors de cette lecture apocalyptique émerveillée par les idées de l'auteur mais aussi complètement perturbée et totalement frustrée de ne pas avoir le tome 2 sous la main. Heureusement que sa sortie est prévue pour le 4 février.

On rencontre Cia, une jeune fille de 16 qui n'a qu'un rêve : faire la fierté de sa famille en étant choisie au Test. Elle voit son rêve se réaliser, mais celui-ci va très rapidement prendre la tournure d'un cauchemar. Cia va découvrir un monde où personne n'est fiable et où beaucoup sont prêts à tuer pour garder leur place, et ainsi intégrer L'élite. Elle rencontrera des personnes dignes de confiance comme des personnes qui trahiront cette dernière sans aucun remords. Cia est rongée par la culpabilité, épuisée par la peur, agacée de se battre, effrayée de ses blessures... elle vit une véritable descente aux enfers.

On partage avec Cia cet enfer, sa fatigues et ses frayeurs. J'étais dans l'histoire du début à la fin, à ses côtés, comme si sa vie dépendait aussi de la mienne. Effrayée à chaque coup de feu, à chaque craquement, à chaque bruit de feuilles, j'étais aux aguets avec elle. Mais pour rien au monde j'aurais aimé être à sa place. Nous sommes vraiment passionnés par les événements mais surtout obligés d'être attentif au moindre indice, à la moindre faille de cet horrible système. Tout est ficelé pour que Cia ne puisse jamais dévoiler ce qu'elle vit. Et on se sent d'autant plus frustré par cette nouvelle.

L'action est là sans arrêt. Les trahisons nous affaiblissent, nous font peur, les pièges nous rendent paranoïaques, les officiels nous agacent au plus haut points, et j'en passe... Ce roman vous fera frissonner comme il vous fera parfois sourire. Il va vous passionner, vous envoûter de son histoire, vous imprégner de ce système si bien organisé que personne ne se doute de ce qu'il peut renfermer. Les idées de l'auteur sont tout simplement excellentes, l'action et le suspens ne s'arrêtent jamais, les retournements de situation sont présents en permanence, du début à la fin. Notre confiance ne sait jamais en qui croire pour au final ne plus croire en personne. Et la fin du livre est une horreur. Une horreur car je vais devoir attendre un mois et demi pour lire la suite. Un supplice, je vous assure.

Vous l'avez compris, je ressors de cette lecture complètement sous le choc. J'ai trouvé cette dystopie passionnante et bien différente des autres. La fin de ce premier tome est une des meilleures fins qu'il m'ait été donné de lire et c'est en lisant les trois dernières phrases que ce livre est devenu un coup de cœur. Son contenu est incroyable, l'univers est extrêmement bien fait, et mes appréhensions du début se sont dissipées avec une grande rapidité. Je vous le conseille de tout cœur, j'ai même besoin de savoir que vous allez le lire : je ne serais pas la seule à être frustrée d'attendre impatiemment la suite.

Un coup de cœur pour cette excellente dystopie.

Merci aux éditions Milan collection Macadam pour ce roman en partenariat.

dimanche 14 décembre 2014

Flocons d'amour - Maureen Johnson, John Green, Lauren Myracle.

« J'ai toujours pensé qu'il ne faut pas abattre le mur de l'amitié dans l'espoir qu'il en ressorte quelque chose de bon, parce que ce n'est jamais le cas. Tu vois ce que je veux dire ? Il y a tellement à perdre. »

Auteur : Maureen Johnson, John Green et Lauren Myracle.
Éditions : Hachette.
Genre : Romance, jeunesse.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 346.

Synopsis : « Un noël très enneigé, un train immobilisé par la tempête, et une "Maison de la gaufre" comme unique refuge... Entre rencontres amicales et amoureuses, rires et larmes, des adolescents découvrent et dévoilent leurs sentiments. »

Merci à Matéïa et aux éditions Hachette pour ce roman en partenariat !


Mon avis :
Trois petites nouvelles. De la neige, des étoiles, des incidents, de l'impatience, des cadeaux, des guirlandes, une cheminée, un sapin, un chocolat chaud, un café latte, un cochon, des gaufres, des pom-pom girls, de l'aluminium, un twister, des erreurs, des craintes, des envies, mais surtout beaucoup, beaucoup d'amour. Trois petites nouvelles qui font tomber autour de nous des flocons d'amour.

Une tempête de neige décide de se montrer la veille de noël, le 24 décembre. Ce qui va provoquer l'arrêt de certains trains, l'impossibilité de se déplacer en voiture, et plein d'autres problèmes qui vont compliquer les péripéties de nos héros. Ces trois nouvelles que je pensais indépendantes sont en fait liées car elles se déroulent toutes au même endroit et les personnages sont parfois communs à plusieurs histoires en même temps.

le jubilé express de Maureen Johnson.
    Une première nouvelle tendre où l'on rencontre Jubilé, une jeune fille amoureuse qui vit une situation difficile avec son copain. Elle se retrouve dans un train à destination de ses grands-parents car ses parents ne peuvent être là pour noël pour une raison totalement inimaginable. Jubilé qui souhaitait voir son chéri pour noël se rend compte qu'elle passe un réveillon vraiment désagréable, dans un train. Et ça s'empire quand le train décide de s'arrêter au milieu de la voie ferrée car la neige est trop abondante. Jubilé craque, et elle va rencontrer un garçon qui va l'aider à sortir de tout ce malheur arrivé trop soudainement.
   Ma nouvelle préférée, certainement parce que c'est la première histoire d'amour de ce roman et donc j'ai fondu de bonheur en lisant tant de joie et d'émotions. L'auteur veut nous faire passer un message, nous montrer que l'amour, c'est chacun fait des efforts afin de rendre l'autre heureux. Maureen Johnson possède une plume très agréable qui nous donne envie de la découvrir autre part que dans ce train et dans toute cette neige. Un récit qui nous accroche des étoiles dans les yeux, avec des personnages très attachants. J'ai rêvé en lisant cette nouvelle, et j'aurais aimé qu'elle ne s'arrête pas si rapidement.

un miracle de noël à pompons de John Green.
    Une nouvelle histoire, de nouveaux personnages. Trois amis qui veulent se rendre dans le restaurant où se tenait Jubilé quelques heures plus tôt, et où sont réunies énormément de pom-pom girls. Tobin, Le Duc et JP vont se lancer dans une aventure dangereuse et excitante qui va les amuser mais aussi parfois les inquiéter. Que serait ce livre sans une histoire d'amour ? Et celle-ci va se révéler très étonnante.
    J'ai trouvé cette petite nouvelle amusante, même si ce n'est pas ma préférée des trois. J'ai adoré suivre les adolescents sur leur route aux grands dangers, et les réflexions des personnages faisaient régulièrement apparaître un sourire sur mon visage. Une histoire d'amour passionnante entre deux personnes totalement différentes qui ne s'attendaient pas non plus à avoir le coup de foudre. John Green montre une nouvelle fois son talent et sa plume pleine d'humour et d'amour.

le saint patron des cochons de Lauren Myracle.
    Dernière nouvelle, la tristesse de refermer ce recueil si magique. Mais aussi le bonheur de rencontrer de nouveaux personnages. Addie est une fille perdue. Amoureuse malheureuse, elle a fait des erreurs qui lui ont fait perdre celui qu'elle aimait – et qu'elle aime toujours. Elle chercher à se rattraper, mais elle a mal, surtout quand son entourage lui fait comprendre qu'elle ne pense qu'à elle. Mais réparer ses erreurs n'est pas toujours chose facile.
    Une nouvelle pleine de réalité, d'amour, et d'émotions. Addie m'a émue par sa sensibilité et son envie de satisfaire les autres. Le seul défaut est que j'ai trouvé certaines remarques de ses amies exagérées pour la situation, comme si Addie devait devenir une simple altruiste alors que s'occuper de soi n'est pas si dramatique parfois. Une nouvelle remplie d'espoir, on espère de la première à la dernière page un événement que l'on souhaite vraiment voir apparaître. J'ai adoré la plume de l'auteur, ainsi que ses idées.

Trois histoires aussi drôles les unes que les autres, mais surtout aussi merveilleusement bien écrites et aussi touchantes. Un roman que je n'hésiterai pas à relire à chaque période de noël pour redécouvrir ces histoires d'amour naissant, ces rencontres, ces découvertes et ces sentiments. Merci aux trois auteurs pour nous faire vivre la magie de noël avec de simples mots.

Trois merveilleuses nouvelles. 

dimanche 7 décembre 2014

Just One - Novembre 2014.

"Voici un nouveau rendez-vous pour compléter mon bilan du mois. Il s'agit de faire un choix, juste un, d'où le titre, parmi plusieurs catégories. Cela permettra peut-être de donner encore plus envie aux lecteurs de découvrir l'ouvrage en question." Découvert sur le blog de Louve, le récapitulatif des liens se fait à présent sur mon blog. (donc n'hésitez pas à ajouter le vôtre)


1. Un roman coup de cœur.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/le-livre-de-perle-timothee-de-fombelle.html
 Le Livre de Perle de Timothée de Fombelle est une perle rare, une merveille, une forêt de magie, de joie, et j'en suis ressortie des étoiles plein les yeux, de l'amour plein le cœur et du bonheur plein la tête.


2. Un univers.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/aux-delices-des-anges-cathy-cassidy.html http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/je-mappelle-lumikki-salla-simukka.html
L'univers délicieux du roman de Cathy Cassidy, Aux délices des anges, pour tous les gâteaux qu'il nous fait découvrir et pour la faim que ça nous donne.
L'univers glacial de Lumikki, la neige et le froid.


3. Un personnage.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/cool-sweet-hot-love-erin-mccahan.html
Josie dans Cool Sweet Hot Love d'Erin McCahan est juste une héroïne à mourir de rire. Elle est amusante et sort en permanence des remarques bourrées d'ironie, j'ai adore !


4. Un couple.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/12/boys-out-rawia-arroum.html
 Le couple principal de l'histoire de Boys Out. (que je ne spoilerais pas).
Je n'ai pas vraiment aimé ce couple dans tout le livre car dans la dernière partie je l'ai trouvé un peu trop... niais, mais j'ai vraiment adoré comment l'auteur a amené leur rencontre ainsi que leurs sentiments.


5. Une histoire.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/lenfant-ocean-jean-claude-mourlevat.html
L'aventure que vivent les enfants dans L'enfant Océan est une histoire émouvante au possible que je ne peux que conseiller. J'ai été très touchée et marquée par cette lecture.


6. Une déception.
Pas de déception ce mois-ci ! (en mode happy)


7. Une émotion.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/kings-game-extreme-nobaki-kanazawa.html
La peur, l'horreur, la colère, la tristesse. King's Game est incroyable car il nous fait ressentir des émotions vraiment perturbantes.


8. Un futur époux.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/11/le-livre-de-perle-timothee-de-fombelle.html
Perle. Tout simplement Perle.


Rendez-vous terminé, n'hésitez pas à le reprendre et à mettre votre lien avec le petit outil "add your link" pour que je passe voir votre article, j'ai hâte de découvrir les vôtres ! :)

samedi 6 décembre 2014

Fille des Cauchemars - Kendare Blake.

« Quand tu es là, je me mets à vouloir des choses que je ne peux pas avoir. »

Auteur : Kendare Blake.
Éditions : Hachette, Black Moon.
Genre : YA, fantastique.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 332.

Synopsis : « Il s'appelle Thésée Cassio Lowood. Exterminer les fantômes, c'est sa mission. Elle s'appelle Anna Korlov, « Anna à la robe de sang ». Il trasque, chasse, tue, sans remords. Elle extermine sans pitié ceux qui osent l'approcher. Pour lui, elle est une déesse de la mort ; pour elle, il n'est qu'une proie comme les autres. Pourtant, elle a décidé d'épargner sa vie. »

Merci à Matéïa et aux éditions Hachette Black Moon pour ce partenariat ! (lecture-academy)


Mon avis :
Je suis tombée amoureuse de ce roman avant même de l'ouvrir. Il m'a suffit de regarder la couverture pour savoir qu'il me plairait, et de lire le résumé pour en être persuadée. J'ai eu la chance de ne pas me tromper et de plonger dans un monde où j'ai pu faire un beau voyage. Robzii Books l'avait aussi adoré, donc je ne m'inquiétais pas, et j'ai bien fait.

Des fantômes, un couteau pour les tuer, un immense courage... Thésée Cassio est un professionnel en la matière. Mais cette nouvelle mission va s'avérer plus compliquée que prévu ; en plus d'avoir à faire à une redoutable furie, Cas va devoir supporter ses nouveaux amis qui se sont embarqués dans l'histoire indépendamment de sa volonté. Des personnages hors du commun, avec pour chacun une histoire très personnelle qui explique la personne qu'il est à présent. Anna m'a le plus touchée, j'ai été très émue par ce personnage, du début à la fin. J'étais fascinée par cet esprit destructeur, cet esprit si effrayant, intimidant, et attachant à la fois. Un personnage que l'auteur a très bien exploité, et qui m'a beaucoup marquée. Chaque personnage a une place importante et je les ai tous appréciés à leur juste valeur, ce qui rendait ce récit beaucoup plus vrai, je vivais cette aventure avec eux.

Les esprits, les fantômes, la magie noir, la sorcellerie... Ce roman peut-être qualifié de fantastique, mais le côté que j'adore dans ce genre ! Tout ce qui touche au paranormal m'attire généralement beaucoup, et j'ai été servie avec tous ces revenants à chaque coin de rue. Un thème que l'auteur a exploité avec talent, pour une histoire dont le fil conducteur reste très solide et nous guide de pages en pages jusqu'à l'événement final. On ne se perd pas, on comprend chaque décision, chaque moment, et on désire tellement connaître la suite que ce roman ne fait pas long feu entre nos mains. Passée la première moitié du roman où l'auteur pose les bases, je me suis plongée dans l'histoire au point que chaque pièce, chaque personnage, chaque objet était gravé dans mes pensées, je voyais les scènes comme si elles se déroulaient devant moi : un vrai plaisir.

Cette histoire m'a envoûtée, j'ai été transportée du début à la fin. L'auteur a de superbes idées, et elle nous laisse dans le mystère jusqu'à la dernière page. Le suspens est là, l'action aussi, et les rituels de magie m'ont fait rêver à plusieurs moments ; j'adore quand la magie est sous forme de potions, d'incantations et de plantes. Autant vous dire que j'ai été conquise par la plume et l'univers de l'auteur du début à la fin, même les dernières pages ont su me convaincre que ce roman était l'un des meilleurs de ce genre, et que je ne l'oublierai pas de sitôt.

J'ai passé un moment unique avec ce roman entre mes mains ; je me suis attachée aux personnes les plus effrayantes, le suspens insoutenable m'obligeait à ne pas lâcher ce livre, j'ai été émue et horrifiée à plusieurs reprises... Autrement dit je suis passée par toute une palette d'émotions contradictoires, et j'ai adoré ça. J'ai adoré le thème, l'histoire, l'univers et la plume de l'auteur. J'ai adoré le livre pour sa couverture et pour ce qu'elle renferme. J'aime ce roman. Et je veux déjà lire la suite !

Coup de cœur.

mardi 2 décembre 2014

Boys Out - Rawia Arroum.

« Il mérite la vie plus que n'importe qui d'autre. »

Auteur : Rawia Arroum.
Éditions : Hachette, Black Moon.
Genre : Jeunesse, Dystopie, Science-Fiction.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 320.

Synopsis : « Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour...»


Mon avis :
Merci à ma super amie Andréa (sa chronique) de m'avoir offert ce roman pour mon anniversaire. Je le voulais beaucoup et suite à tous les avis positifs (ils n'étaient vraiment que positifs) je ne pouvais résister et j'avais prévu de l'acheter à Montreuil. Mais Andréa m'a devancée et me l'a offert 15 jours avant. J'ai donc pu le lire avant de rencontrer l'auteur – une auteur formidable dont je garde un excellent souvenir de notre rencontre.

Une dystopie sur un thème si particulier et si intéressant, je n'en avais jamais lue. On arrive dans un monde où les hommes sont considérés comme des parasites, des personnes à supprimer de ce monde au plus vite, des « déchets » comme le disent les femmes de cet univers. Mais on sait bien qu'une telle dictature ne peut éviter les rebelles, ceux qui savent qu'ils vivent dans une utopie qui n'est un rêve que d'un côté du monde. Un mur les sépare de la réalité. Un mur qui menace forcément de s'effondrer un jour où l'autre. On va rencontrer Lyra, une amie à elle ainsi que sa famille très proche. Des personnages touchants et plutôt bien développés dans l'histoire à mes yeux. On voit qu'ils ont leur part de secret, on comprend que même s'ils ne disent rien ils pensent toujours en silence. On sent que l'action va arriver, on le sait...

J'ai aimé la tournure que l'histoire a pris, l'action qui était là, le suspens insoutenable que l'auteur mettait à la fin de chaque chapitre et l'horrible envie que j'avais de continuer ma lecture – malgré l'heure tardive et les cours le lendemain. Ce roman est véritablement addictif, il n'y a pas d'autre mot. Le fait que le thème soit atypique, nouveau pour moi, rendait l'histoire d'autant plus passionnante. Ma partie préférée a été la première partie du roman, la première moitié et même un peu plus, car suivre l'évolution de ce régime si spécial me rendait très attentive à chaque détail, j'en voulais toujours plus, et l'auteur a réussi : j'ai dévoré ce roman en à peine quelques jours.

Me dire que l'auteur n'a que 19 ans, ça m'émerveille encore plus, et je suis très admirative devant son talent et ses idées (et sa gentillesse que j'ai pu découvrir à Montreuil). Je n'ai pas eu le coup de cœur pour ce roman car certains détails me dérangeaient, mais dans l'ensemble ça a été une excellente lecture. Les seuls petits reproches que j'ai sont peu nombreux. J'ai eu un moment où j'avais du mal à suivre au bout de 200 pages, mais c'était aussi certainement à cause de la fatigue, donc je ne peux expliquer pour quoi. Et le seul autre petit détail qui m'a un peu déstabilisé c'est la relation que je ne détaillerais pas mais qui parfois était un peu trop... clichée pour un roman où l'amour homme/femme est interdit, j'ai trouvé que l'évolution du couple avait été trop rapide et aurait pu être davantage approfondie, et développée. Mais ça ne m'a pas plus dérangée que cela car en arrivant aux dernières pages j'ai été surprise, étonnée, et émerveillée.

Merci, Rawia, d'avoir fait une fin que j'ai tant adorée. Une fin qui me laisse imaginer une suite. Je l'avoue, je ne fais pas parti de ceux qui aimeraient une suite car je trouve cette fin parfaite, énigmatique, ouverte, et qui clôt parfaitement cette histoire, l'action, les questions que l'on se pose. Évidemment ces dernières sont parfois sans réponse mais c'est toujours un plaisir pour moi d'imaginer une suite, d'imaginer de nombreux avenirs et chemins différents pour les personnages. J'ai donc été très satisfaite en refermant ce roman. De l'histoire, de cette merveilleuse découverte, et de cette fin renversante.

Un roman qui mérite vraiment son prix au tremplin Black Moon et qui, heureusement, a été édité. Cela aurait été vraiment dommage de ne pas lire une histoire aussi fascinante. Je vous conseille vraiment ce livre qui vous fera découvrir ce que sont les femmes sans les hommes, et qui vous fera surtout comprendre que nous ne sommes rien l'un sans l'autre. Merci Rawia pour ce moment et pour cet univers qui m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses, et qui m'a beaucoup fait penser à la place des femmes pour les hommes, et inversement.

Une excellente dystopie.

jeudi 27 novembre 2014

Le Livre de Perle - Timothée de Fombelle.

« Mais les histoires nous font changer. Et certaines rencontres nous retournent sur le dos comme des tortues. Elles nous obligent à nous laisser faire. »

Auteur : Timothée de Fombelle.
Éditions : Gallimard.
Genre : Jeunesse, Conte.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 297.


Synopsis : « Tombé dans notre monde une nuit d’orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d’exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d’amour, est aussi une quête mystérieuse. Au fil du siècle, Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l’a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l’ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour ? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu’il aime l’attend toujours là-bas ? »


Mon avis :
Le tout dernier roman de mon auteur préféré. Un livre que j'attendais impatiemment depuis bientôt 2 ans. Et on me l'a offert, cette merveille, le jour de mon anniversaire. Un cadeau qui m'a remplie de joie car je l'attendais tant. Une histoire magique qui nous emporte entre ses pages. Ce roman le confirme : Timothée de Fombelle est, et restera à jamais mon auteur préféré. Et j'ai eu le plaisir de faire découvrir sa plume à Andréa (sa chronique - quand elle sera postée) avec une lecture commune.

Nous aussi, nous tombons dans ce monde de la même manière que Joshua Perle. Nous arrivons au beau milieu d'un moment que nous avons du mal à comprendre, puis les chapitres s'enchaînent, mêlant magie et réalité, guerre et paix, mystères et découvertes... Un voyage où le mystère est au rendez-vous. Nous allons découvrir énormément de personnages issus de mondes différents au cours de ce livre. Ce qui a pu me perdre au début mais qui m'a finalement faire aimer la fin au plus haut point. Notre Joshua est le centre de l'histoire sans vraiment qu'on le sache. Un personnage énigmatique, courageux, en quête de plusieurs choses qui nous laissent dans l'incompréhension. Mais il est loin d'être le seul personnage à m'avoir touchée, ils étaient tous si humains, et si différents à la fois. J'ai déjà cette grande envie de relire cette pépite pour avoir le bonheur de retrouver Joshua, Olia, Mr Perle, Mme Perle...

L'histoire est si mystérieuse, si intrigante. On nous laisse là, on nous apporte plusieurs chapitres qu'on nous sert sur un plateau, mais ils ont tous une époque, un lien et des personnages différents. Alors on se questionne, on se demande pourquoi. Puis on avance dans l'histoire et des liens invisibles commencent à relier chaque petite partie de l'histoire, pour qu'à la fin tous ces liens ne forment qu'un seul et même récit : Le Livre de Perle. On peut se sentir perdu au début, mais on sait bien qu'avec cet auteur on finira par comprendre. J'ai aimé avoir besoin de réfléchir, d'être attentive, de ne jamais avoir des pensées qui vagabondent. C'est comme si moi aussi j'étais dans l'histoire, comme si j'avais besoin de tout relier afin de découvrir le fin mot, la clé du mystère. Une idée merveilleuse, tout était merveilleux dans ce roman.

Une petite chose que je tenais à dire, c'est que j'adore lire les livres de cet auteur car ils ont tous ce point commun qui rend toujours ses histoires pleines de suspens et de mystères : la fuite. Le personnage fuit toujours. Mais il n'est jamais poursuivi par la même personne, il ne part jamais pour la même raison, et ne se rend jamais au même endroit. De quoi être impatiente, chaque soir, de me replonger dans ce monde magique pour tenter d'en apprendre plus sur Joshua et son histoire.

J'ai retrouvé la plume de Timothée de Fombelle avec le plus grand bonheur. Tout ce que j'aimais auparavant était là de nouveau, encore plus beau, encore plus touchant. De la poésie comme on en voit très rarement, des idées si étonnantes... une histoire qui nous envoûte du début à la fin. Et une fin qu'on relit pour être sûr, qu'on adore tout en ayant eu une immense surprise en la découvrant. Une fin que j'ai adoré pour ma part. Une fin qui me donne envie de lire de nouveau la plume de Timothée de Fombelle dans un autre roman. En espérant que je n'attendrai pas trop longtemps.

J'ai déjà envie de me replonger dans ce chef d’œuvre à la plume si parfaite qu'on ne peut cesser notre lecture. J'ai envie de retrouver sa plume et ses mondes, ses idées et sa sensibilité, sa poésie et son imagination. Je vous conseille ce roman mais attention, c'est un trésor dont il faut prendre soin, un trésor qu'il faut lire attentivement pour pouvoir comprendre toutes les idées, tous les liens invisibles qui relient les histoires. C'est un trésor que le monde entier doit lire.

Un coup de cœur, une merveille, un chef d’œuvre.


> Chronique d'Andréa <

samedi 22 novembre 2014

Je m'appelle Lumikki - Salla Simukka.

« Il était une fois une nuit qui ne finissait jamais. »

Auteur : Salla Simukka.
Éditions : Hachette.
Genre : Thriller.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 278.

Synopsis : « Il était une fois une fille qui a dû apprendre la peur. Lumikki Andersson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, loin de ses parents et de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, elle découvre, dans la chambre noire de l’école, des dizaines de billets. Et une odeur. Une odeur de vieux sang. Malgré elle, Lumikki sort de son réconfortant univers réglé au cordeau pour remonter la piste, percer les mystères de cet argent sale. Face à elle, des flics corrompus, et un dangereux baron de la drogue. Lumikki aura beau tenter de fuir, elle n’a nulle part où se cacher. Or, rien n’est aussi rouge que le sang sur la neige... »

Merci Matéïa et les éditions Hachette pour ce partenariat !

Mon avis :
Un roman que j'ai demandé aux éditions Hachette car il avait l'air sympa. Et plus la date de réception approchait, plus j'étais impatiente et surprise de cette hâte que j'avais de pouvoir le lire. Aussitôt reçu, aussitôt commencé. J'ai mis une semaine à le lire à cause des cours, mais j'ai quand même apprécié ma lecture. Je ne m'attendais pas à ça, alors même si c'est loin du coup de cœur, ça reste une agréable surprise.

Lumikki est une fille assez normale, quand on commence le livre, et on n'a aucun mal à s'identifier à ce personnage (bien qu'elle possède un caractère bien à elle). Elle se retrouve embarquée dans une affaire d'argent, de meurtre, de sang, et dès ce moment elle sait que sa vie ne sera plus comme avant. Elle est curieuse, évidemment, et très courageuse, ce que j'ai beaucoup admiré durant toute l'histoire car cela paraissait vraiment naturel, on ne pensait pas à un courage exagéré. Les rencontres qu'elle va faire, notamment Elisa et ses amis, vont lui apporter de bonnes – et de mauvaises – choses mais, en soi, tout cela la fera changer et évoluer. Elisa est la fille riche, parfaite, bien maquillée bien coiffée qui fait sans cesse attention à elle. Les opposés s'attirent et finalement on se rend compte que qui se ressemble s'assemble...

L'histoire nous prend vraiment dans ses filets du début à la fin. On part d'une intrigue mystérieuse qu'on a du mal à comprendre, puis les pièces du puzzle s'assemble pour nous faire entrer dans une véritable enquête dont on ne veut pas ressortir. Je peux dire que le récit m'a passionnée car j'avais souvent hâte de découvrir ce qui se passerait après. Voir à quel point une petite bêtise peut avoir de grandes conséquences. Mais le petit défaut c'est certains chapitres sur d'autres personnages un peu trop descriptifs qui avaient malheureusement tendance à m'ennuyer – heureusement ils n'étaient pas nombreux, je vous rassure.

L'auteur a une plume et des idées vraiment intéressantes. Tout était très bien trouvé dans l'enchaînement des événements, et la dose de suspens était toujours là quelque part, l'adrénaline et la peur pour l'héroïne, la tristesse parfois... les émotions des personnages étaient vraiment communicatives et c'était impossible de s'arrêter au milieu d'une scène trop importante. Ce qui prouve que l'auteur a un style agréable, et j'ai été surprise par ce thriller qui mêlait peur et enquête sans que cela soit trop difficile à comprendre, mais avec quelques éléments complexes tout de même.

Ce roman a donc été une agréable surprise pour moi, l'histoire m'a rapidement passionnée et l'ennui a rarement été au rendez-vous : je vous conseille donc vivement ce thriller qui ne fait pas trop peur malgré quelques scènes sanglantes et qui saura vous emporter dans cette enquête du début à la fin. J'ignore si je lirai le tome 2, mais je peux vous dire que ce roman est vraiment sympa et je pense que vous l'aimerez forcément, surtout si vous avez soif d'action.

Une agréable surprise.

mardi 18 novembre 2014

L'enfant Océan - Jean-Claude Mourlevat.

« À ce moment-là, j'ai su qu'on s'en sortirait. »

Auteur : Jean-Claude Mourlevat.
Éditions : Pocket Jeunesse.
Genre : Jeunesse, Drame.
Année de sortie : 1999.
Nombre de pages : 152.


Synopsis : « Une nuit, Yann réveille ses six frères aînés, tous jumeaux. Il faut fuir : leur père a menacé de les tuer. Irrésistiblement attirés par l'Océan, les sept enfants marchent vers l'Ouest. De l'assistante sociale au routier qui les prend en stop, du gendarme alerté de leur disparition à la boulangère qui leur offre du pain, chacun nous raconte à sa façon un peu de leur incroyable équipée. »


Mon avis :
C'est le livre mystère du 13 du mois de novembre, que j'ai fini avec justesse (et un mini retard je l'avoue, mais bon). J'étais pas plus tentée que ça au début, puis je me suis dit qu'il fallait que je m'y mette, et c'est ce que j'ai fait. J'ai bien fait car je m'attendais à tout sauf à ça, c'était une découverte vraiment sympathique, ainsi que dramatique.

On se plonge dans une histoire aux allures d'un conte que nous connaissons tous : le petit Poucet. Ici nous avons les 7 frères, les parents qui veulent abandonner leurs enfants, et on se rend compte que l'histoire suit exactement le même fil que le conte. Bien que le petit Poucet ici, c'est Yann, un enfant si petit que personne ne connaît son âge. Je me suis attachée à lui, oui et non, pour tout vous dire. Car il est muet, et j'ai eu du mal à connaître ses pensées. Mais à un moment on lit certaines choses, et on se dit que ce personnage ne peut être qu'attachant. Ainsi que ses six frères, c'est une évidence.

Le récit est très bien mené. À chaque chapitre nous découvrons un petit passage de l'histoire, vu par tel ou tel personne qui a croisé la route des 7 frères. Une idée fort sympathique qui nous permet de découvrir les points de vues de plusieurs personnes, ainsi que de comprendre que d'autres ont des avis horrifiants, hallucinants, et l'on se dit que c'est impossible de penser des choses aussi affreuses.

J'étais avec les enfants, sur ce périple, cette fuite du foyer familial. J'ai suivi leurs traces comme s'ils avaient laissé des cailloux blancs sur le chemin, et j'ai été émue, touchée, émerveillée par tant d'amour fraternel. La plume de l'auteur nous emmène dans ce monde, vers cet océan. Voir des enfants vivre dans des conditions aussi pitoyables mais avec tant de courage, c'est beau. Voir que certains veulent les aide, c'est magnifique. Mais voir que d'autres ont de bien trop grands préjugés, c'est juste.. tellement dommage, terriblement énervant. Une histoire sur la vie, une histoire sur l'amour, qui nous touche et nous effraie, qui peut nous faire rire comme nous faire pleurer.

Je ressors donc de cette lecture avec un avis positif, et même si ce roman n'est pas un coup de cœur je le conseille énormément à tous les plus jeunes comme tous les moins jeunes, car c'est un récit poignant que je ne peux que conseiller de lire. J'ai beaucoup réfléchi, et j'ai beaucoup songé à ce que j'ai lu. Tellement de questionnements et de remise en cause. Un tout petit livre qui paraît innocent mais qui fait beaucoup, bien plus que ce que l'on pourrait imaginer.

Une histoire poignante, touchante et perturbante.

mercredi 12 novembre 2014

Cool sweet hot love - Erin McCahan.

« Alors que l'amour, lui, dure toujours. »

Auteur : Erin McCahan.
Éditions : Nathan.
Genre : Jeunesse.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 326.

Synopsis : « Le jour où sa sœur Kate présente son fiancé à toute la famille, Josie, surdouée de 16 ans au caractère haut en couleur, est persuadée que cette dernière fait fausse route. Comment son adorable sœur pourrait-elle se marier avec un garçon aussi suffisant et insupportable ? Josie s'engage immédiatement dans une bataille féroce pour briser le couple... »
Merci aux éditions Nathan pour ce roman en partenariat.
 
Mon avis :
Il m'attend depuis des mois dans ma bibliothèque, je le chronique donc très en retard, mais je savais que je finirais bien par le lire car les avis étaient tous très positifs – jusqu'à celui de ma petite sœur qui me l'a donc beaucoup conseillé elle aussi. Le résumé ne m'attirait plus tellement, mais j'ai tout de même décidé de me plonger dans l'histoire car j'avais besoin d'un roman jeunesse, qui soit drôle et qui me fasse passer un bon moment. C'était réussi.

Josie est une jeune fille surdouée, et elle analyse énormément de choses, tout en comprenant énormément de choses aussi. Quand sa grande sœur Kate lui présente son fiancé, Josie tombe de haut. Elle va tout faire pour briser leur couple. Comme ça, ça paraît vraiment égoïste et on peut penser que Josie est un personnage détestable, mais loin de là ! C'est un des personnages les plus drôles que j'ai croisé dans une lecture. Elle est si intelligente que ses remarques sont toujours à mourir de rire – même quand ce n'était pas le but de l'expression à la base. Son meilleur ami Stu est lui aussi surdoué, et leurs conversations avec Josie sont toujours amusantes. Des personnages qui nous annoncent donc une lecture gaie et rafraîchissante !

L'histoire va au delà de cette histoire de fiancé (le fameux Geof). Josie n'a jamais connu l'amour, ou du moins la relation amoureuse, et elle veut que ça change. On va donc suivre ses aventures de cœur, ses histoires et ses chagrins. On va aussi suivre les histoires d'amour de ses amies (qui les enchaînent haha) et on va parfois rire, parfois partager leur peine, mais toujours avec un sourire sur le visage car on ne peut s'empêcher de sourire.

L'auteur a une plume extraordinaire. Pour réussir à faire dire des propos aussi recherchés à une fille de 15 ans, pour réussir à mélanger connaissance et naïveté, et pour réussir à nous maintenir en permanence dans l'histoire. Il y a de beaux messages dans ce roman, des messages sur l'amour qui ne nous laissent pas indifférents quand on tombe dessus, quand on les lit. On est retourné par certaines phrases, certains mots. J'ai trouvé cette histoire vraiment exceptionnelle, elle sort de tout ce que j'ai pu lire dans les livres jeunesse. J'ai été touchée et surprise en même temps, tout en rigolant très souvent. Le mélange parfait ?

J'ai donc passé un très bon moment avec ce livre entre mes mains et je peux dire que c'est un petit coup de cœur jeunesse car il est vraiment excellent, il n'y a pas d'autres mots. Je ne me suis jamais ennuyée, j'avais toujours envie de savoir ce qui se passait après, et encore après. J'ai été envoûtée par cette histoire, et je vous recommande fortement ce livre si vous avez envie de rire et de vous détendre. C'est une valeur sûre !

Une lecture amusante et vraiment agréable.

mardi 4 novembre 2014

Aux délices des anges - Cathy Cassidy.

« Mais nous ne pouvons pas flotter éternellement au-dessus des nuages de coton. »

Auteur : Cathy Cassidy.
Éditions : Nathan.
Genre : Jeunesse, chick-lit.
Date de sortie : 6 novembre 2014.
Nombre de pages : 212.

Synopsis : « Anya quitte son pays natal, la Pologne, avec sa petite sœur et sa mère. Elle va rejoindre son père en Angleterre. Mais à l'arrivée, le choc est grand. Loin des rêves qu'elle s'était fait, son quotidien s'avère des plus rudes : son appartement est un taudis, son collège lui fait l'effet d'un zoo plein d'animaux hostiles et survoltés, sa famille manque d'argent... Il y a bien Dan, ce garçon dont la mère tient le salon de thé "Bienvenue au Paradis" qui s'intéresse à elle. Mais il a tout du bad boy. Alors que le monde s'écroule autour d'elle, Anya va découvrir que la douceur se cache parfois là où on ne l'attend pas. »

Merci aux éditions Nathan pour ce roman en partenariat.

Mon avis :
Ayant lu toute la saga des Filles au chocolat, j'étais obligée de lire la nouveauté de Cathy Cassidy ! Une petite histoire qui promettait d'être fraîche, agréable, un peu sombre par moments... une petite histoire sur la vie, tout simplement. Je l'ai terminée en une soirée tant j'étais envoûtée par l'histoire, Cathy Cassidy a une nouvelle fois réussi à me charmer par sa jolie plume.

On suit la vie de la jeune Anya, 13 ans, qui déménage loin de son pays natal pour rejoindre son père en Angleterre. Je me suis très vite attachée à cette jeune fille timide, perdue en Angleterre avec la langue assez complexe, et qui se sent si seule. Mais elle va rencontrer Kurt, Frankie et Dan, qui vont changer sa nouvelle vie si misérable, et lui redonner des couleurs. Tous les jeunes personnages sont attachants, ainsi que tous les plus âgés aussi. La mère de Dan, les parents d'Anya, les frères de Dan et la sœur d'Anya, les professeurs... Chaque personnage a un rôle dans l'évolution de notre personnage principal, bon ou mauvais, ils sont tous là pour la faire changer, voir même grandir.

Anya n'a pas une vie facile, surtout dans cet endroit où elle se sentait perdue. Mais après sa rencontre avec ses nouveaux amis, les choses changent. Elle devient plus ouverte, plus bavarde, et surtout... elle tombe amoureuse. Qui n'est jamais tombée amoureuse du bad boy inaccessible ? Anya ne fait pas exception à la règle. Mais il se trouve que Dan pourrait être différent... en tout cas, elle veut y croire, et elle y croit.

C'est vraiment une histoire adorable, délicieuse, que j'ai savourée pendant plusieurs heures, et dont j'ai tourné la dernière page avec un sourire sur les lèvres. Mais c'est sans oublier les sujets difficiles abordés : l'insertion parmi les gens, le déménagement, les problèmes d'argent, les problèmes dans les couples, les séparations, les chagrins d'amour. Tout y est, tout forme un mélange vraiment parfait ! On trouve aussi l'amitié, l'amour, l'aide que les gens peuvent apporter, la gentillesse, la joie, la fête, la nourriture (j'aurais bien aimé goûter un gâteau du paradis moi aussi...). J'ai passé un très bon moment et je pense que ce livre nous fait retrouver la plume de Cathy Cassidy, avec une histoire du même genre, mais c'est agréable de découvrir un nouveau lieu, de nouveaux personnages, et de nouvelles aventures !

J'ai donc adoré ce petit livre. Une lecture vraiment reposante et touchante que j'aurais bien aimé mettre plus de temps à lire, pour savourer encore plus cette délicieuse histoire. Je ne peux que vous conseiller ce récit tendre et sensible, surtout si vous connaissez déjà la plume de l'auteur. Et si ce n'est pas déjà fait, alors vraiment, achetez-le, savourez-le, et souriez !

Un véritable délice !

dimanche 2 novembre 2014

Just One - Octobre 2014.

"Voici un nouveau rendez-vous pour compléter mon bilan du mois. Il s'agit de faire un choix, juste un, d'où le titre, parmi plusieurs catégories. Cela permettra peut-être de donner encore plus envie aux lecteurs de découvrir l'ouvrage en question." Découvert sur le blog de Louve, le récapitulatif des liens se fait à présent sur mon blog. (donc n'hésitez pas à ajouter le vôtre)


1. Un roman coup de cœur.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/vers-le-bleu-sabrina-bensalah.html
Encore une fois, pas de véritable coup de coeur ce mois-ci (je commence à me sentir frustrée). Mais heureusement, Vers le bleu de Sabrina Bensalah était vraiment à la hauteur de mes attentes et m'a fait passer un merveilleux moment. J'ai été touchée, j'ai rêvé... et je vous le recommande vivement !


2. Un univers.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/oniria-le-royaume-des-reves-bf-parry.html
Le monde d'Oniria de B.F. Parry avait vraiment tout pour me faire rêver. J'ai été émerveillée par les idées de l'auteur, par les paysages qui me donnaient tellement envie, par les personnages... Un Royaume de Rêves : c'était vraiment un voyage fabuleux.


3. Un personnage.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/rouge-rubis-kerstin-gier.html
Gwen dans Rouge Rubis de Kerstin Gier. C'est une fille qui m'a vraiment semblé adorable, je me suis identifiée à elle avec une grande facilité car elle est tout ce qu'il y a de plus humaine, tout comme ses réactions. Je l'ai trouvée très vraie et c'est ce que j'ai apprécié en elle.


4. Un couple.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/cur-sucre-cathy-cassidy.html
Le couple Tommy/Summer est vraiment adorable dans Cœur Sucré de Cathy Cassidy. (sort le 6 novembre) On ne peut que les trouver touchants, ils sont jeunes et si beaux. Tommy veut à tout prix rendre sa copine heureuse dans ce tome et c'est ce que j'ai beaucoup aimé.


5. Une histoire.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/lepreuve-le-labyrinthe-james-dashner.html
Le Labyrinthe de James Dashner est vraiment un roman exceptionnel, pour son côté addictif et son action qui ne manque jamais. L'histoire est vraiment très bien établie et je l'ai trouvée passionnante. Les idées étaient là, la plume aussi, ce roman a tout d'un excellent livre.


6. Une déception.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/deep-blue-jennifer-donnelly.html
Ce n'est pas une énorme déception, une lecture que je n'ai pas aimée, mais j'ai été déçue car j'en attendais trop de Deep Blue de Jennifer Donnelly. Avec tous les avis de la blogo je m'attendais à être transportée dans ce monde sous-marin, mais ça n'a pas marché à chaque fois et les quelques moments d'ennui n'ont pas été très agréables.


7. Une émotion.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/10/un-garcon-si-gentil-magali-wiener.html
Le trouble, le dégoût, la haine, la colère, l'incertitude, le doute, la tristesse, la peur.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti autant d'émotions dans un roman. Il n'est pas passé très loin du coup de coeur, ce Garçon si gentil de Magali Wiener.


8. Un futur époux.
NEWT dans Le Labyrinthe de James Dashner. Newt Newt Newt Newt (en plus dans le film il est troooop beau).



Rendez-vous terminé, n'hésitez pas à le reprendre et à mettre votre lien avec le petit outil "add your link" pour que je passe voir votre article, j'ai hâte de découvrir les vôtres ! :)