3 août 2016

L'été où je suis né - Florence Hinckel.

« Le monde avait changé. Les couleurs avaient acquis une luminosité inégalée. »

Auteur : Florence Hinckel.
Éditions : Gallimard, collection Scripto.
Genre : Jeunesse.
Année de sortie 2011.
Nombre de pages : 84.


Synopsis : « Léo, quinze ans, vit avec Claire et Charles, ses parents adoptifs, délicats et aimants. Né sous X, il ne connaît pas sa mère biologique avec laquelle il dialogue intérieurement depuis toujours. Avec ses copains, les cours et les motos qu’il customise, la vie est bien remplie. Lorsqu’arrive l’été avec la fin des cours, Léo rencontre une fille et tombe amoureux. Tout son univers bascule. »


Mon avis :
Je découvre avec ce roman la plume de Florence Hinckel, qui est pourtant très présente dans ma bibliothèque (je possède quatre livres de cette auteur). Il est celui que j'ai choisi de lire en premier, et il est celui qui me donne envie de lire tous les autres.

Dans ce roman très court, nous sommes avec Léo, un garçon passionné par les motos et par ses promenades avec son meilleur ami Jason. L'été est là, il veut s'amuser, profiter, mais son monde va basculer le jour où il rencontre Xavière : Léo tombe amoureux. Et il découvre un nouveau lui-même, apeuré par l'amour, parce qu'il est né sous X, et qu'il nomme sa mère biologique X depuis sa plus tendre enfance. Xavière pourrait bien bouleverser tout cet équilibre qui venait de s'installer dans sa vie.
Léo est un personnage très touchant, sa sensibilité le rend terriblement attachant et on ne peut que partager ses joies et ses peines. Cette petite histoire est un livre d'amour : celui qu'on partage avec nos parents, celui de nos amis et celui destiné à celui ou celle que l'on souhaite aimer pour le restant de nos jours. Léo découvre chacun d'entre eux avec une naïveté émouvante qui cache pourtant des choses très profondes au fond de lui.
C'était rapide, c'était bref, mais c'était pourtant si intense, si beau, si bien écrit, que j'en suis ressortie émue, le sourire aux lèvres mais aussi triste de quitter Léo, Xavière, Jason, et tout ce que ressentent ces trois personnages adolescents. Florence Hinckel écrit cet âge difficile avec une justesse et un talent remarquables.

Ma chronique n'est pas très longue, elle reflète le nombre de pages de ce roman, elle ne veut pas trop vous en dévoiler, à vous de découvrir cette petite histoire si intense et si touchante qui aborde des thèmes importants de l'adolescence, ainsi que d'autres qui sont moins ordinaires et qui nous intéressent d'autant plus. Je sais maintenant une chose : je dois lire tous les romans de Florence Hinckel qui sont dans ma bibliothèque.

Une petite lecture touchante.

8 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal du tout :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout cet auteur !! Je me le note ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Hey ! ^^ Ta chronique m'a donné envie de lire ce livre ! L'histoire à l'air d'être émouvante et très belle ! Super article ! ;D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout mais c'est vrai que ça donne envie

    RépondreSupprimer
  5. lol t'on artiqule et pa assé lon xD

    RépondreSupprimer
  6. Hello ! Je viens de créer mon blog il y a peu (essentiellement grâce à toi par ce que je t'admire beaucoup ^^) et j'aimerai que tu me donnes ton avis si tu veux bien, cela me ferait très plaisir ^^
    Voici le lien : http://thehistoriesofbooks.blogspot.fr/
    J'espère avoir une réponse de ta part,
    A bientôt peut-être !
    - Lenalie

    RépondreSupprimer